PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard IV   Jeu 13 Juin - 19:40

IV

Imaginez maintenant quelle réception nous faisions à l’ami Olivier,
lorsque, par un de ces ennuyeux congés d’hiver, comme un oiseau voyageur
tombant des nues, il arrivait au collège, et venait s’ébattre au milieu de nos
groupes attristés, à Sainte-Anne, sur cette plage morne où l’on a d’un côté
une montagne revêche qui vous bouche l’horizon, et de l’autre une plaine
sans fin, plate et froide, qui vous l’escamote.
- Voilà Chouinard!
- Bonjour, Chouinard!
- Hourrah!
- Vivat!
- Ohé!
Et nous nous précipitions autour du pauvre garçon, qui ne savait bientôt
plus où donner de la tête.
Tout le monde parlait à la fois:
- Des lettres?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard IV   Jeu 13 Juin - 19:40

- Une pour moi!
- Pour moi!
- Pour moi!
- Vite donc, Livier! vite donc!
Chacun se dressait sur le bout des pieds, trépignant d’impatience.
La poste ordinaire ne comptait plus.
Nous aurions eu dans nos poches des lettres bien postérieures à celles
qu’il nous apportait: elles ne valaient plus rien.
- Oui, oui, oui! criait le bon diable tout essoufflé, et se défendant de
son mieux contre les assauts de tous ces diablotins. Attendez donc!... hi hi
hi...
Puis il grimpait sur un banc, et commençait la distribution.
- Quins, ‘tit Pite, pour toi!
- Hourra! merci, Chouinard!
- Quins, Couillard, lettre Saint-Thomas!
- Quins, Bernier, lettre du Cap... hi hi hi!
- Merci, Livier!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard IV   Jeu 13 Juin - 19:40

- Quins, Bacon! quins, Gagnier! quins, Arsène! lettres vous autres...
- Merci, merci, merci!
- Hourra!...
- Tu as passé chez nous?
- Te cré!
- Comment vont-ils à la maison?
- Père acheté beau cheval!
- Et chez nous?
- Chu vous? Soeur robe neuve neuve... Belle! belle!
- Ah! ah! ah!...
- Tu connais ça, Livier?
- Te cré!...
- Hourra!...
- Et chez nous!
- Mère mal aux dents.
- Et chez nous?
- Fait boucherie, semaine passée; bon boudin, va! Livier goûté... hi hi
hi!...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard IV   Jeu 13 Juin - 19:40

- Et chez nous, Livier?
- Fait baptiser dimanche. Beau ‘tit frère...
- Bravo!
- Vive Chouinard!
- Hourra pour Livier!
- La bascule!
- La bascule!...
Ce qu’on appelait la bascule au collège de Sainte-Anne était une espèce
d’ovation peu réjouissante à laquelle on soumettait les camarades qui, d’une
façon ou d’une autre, avaient su provoquer quelque enthousiasme.
La cérémonie était simple et primitive.
Elle rappelait un peu le pavois des anciens Gaulois.
Aussitôt qu’on avait lâché le mot Bascule! les plus rapprochés
saisissaient le triomphateur - la victime, si vous aimez mieux - qui par un
bras, qui par une jambe, qui par le collet, qui par le ceinturon.
Et puis, ho!...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard IV   Jeu 13 Juin - 19:40

Un élan le hissait sur les têtes, où dix, vingt, trente poignets solides le
maintenaient en équilibre, pendant qu’on lui faisait faire le tour de la salle
en procession, au milieu d’une tempête de rires, de chants et d’acclamations.
Si vous aviez été longtemps absent, si vous aviez fait quelque action
d’éclat, ou si c’était l’anniversaire de votre naissance, ça y était!
- La bascule, ho!
Le système des compensations.
On s’en tirait tant bien que mal; comme on pouvait.
Un peu étourdi, un peu moulu, et surtout bien chiffonné; mais en
général sans avaries sérieuses - au moins à la peau.
Chouinard faisait bien quelques résistances d’abord, mais pour la forme
seulement.
Il était habitué.
Avec son dîner à la cuisine, et le petit tour de chapeau qui se faisait
entre nous à son bénéfice, la bascule était de rigueur à chacune de ses
visites.
Il en prenait gaiement son parti, et se laissait trimbaler de bonne grâce.
- Bande scérélats! disait-il seulement, en feignant de se fâcher.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: