PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

  Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie I   Lun 17 Juin - 21:29

I
Ce soir, pensif et seul, j'écoutais près de l'âtre
Le rire pétillant d'une flamme folâtre;
Je disais en penchant mon front pâle d'ennui:
« Toute chose en ce monde a besoin d'un appui:
« Le pétrel bleu s'attache à l'algue qui surnage;
« La vigne qui fléchit se suspend au treillage,
« Et la nuée en feu, noir groupe de démons,
« Va s'abattre en tonnant sur la pointe des monts.
« Je voudrais reposer aussi mon front qui penche;
« Oui, j'ai besoin d'une âme où la mienne s'épanche,
« D'une âme de mon âge, à l'instinct noble et bon. »
Et mes lèvres soudain ont prononcé ton nom.

Je t'appelais; ma mère ouvrit ma porte close;
Riante, elle agitait, au bout de son doigt rose,


Un petit carreau blanc de timbres constellé:
Ma main pour le saisir aussitôt a volé,
Comme un enfant après la vive luciole.
Adieu, mon spleen anglais! Le noir vautour s'envole.
Penché sur l'âtre même à la fauve clarté,
J'ai dévoré ta lettre avec avidité.
Ma muse, en la lisant par sa grâce inspirée,
A relevé son voile; et la joue empourprée,
D'une voix qui d'abord tremble un peu de frayeur,
C'est elle qui me dit ces vers en ton honneur.
Tel l'oiseau, s'il est seul, cherche l'ombre, sans joie;
Mais au fond de l'azur qu'une aile se déploie,
On le voit à l'instant, aussi prompt que l'éclair,
S'élancer en chantant sur les vagues de l'air.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Ô piécette d'argent
» Alfred Garneau (1836-1904) III. - Poète fol
» Alfred Garneau (1836-1904) Sonnets
» 21 juillet 2011 : Mes 3 premières pages
» Vos premières pages !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: