PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez
 

 Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette

Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
James

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 130927
Age : 55
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette Empty
MessageSujet: Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette   Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette Icon_minitimeLun 17 Juin - 21:41

Bluette
Allons sur l'onde.

Voici l'heure où sur toute chose, -
Onde, herbe pâle ou rameau noir, -
La lumière tombe plus rose
De l'urne vermeille du soir.

Vois, vois les mésanges lassées
Frôler l'eau de l'aile en courant,
Et dans les branches balancées
Suspendre leur vol murmurant.

Allons, avant que l'ombre emplisse
Le lac, tout rougissant encor,
Allons errer sur l'onde lisse
Et cueillir des nénuphars d'or.

Entrons dans l'esquif, ô ma reine;
La nappe des fleurs est là-bas;
Que ton âme reste sereine,
Souris, ne t'inquiète pas.

Quand la svelte nacelle penche
Plus vivement, l'on voit alors
Sur l'eau légère qui s'épanche
Des rides refluer aux bords.
Quels frais parfums! voilà la brise,
Voilà la brise de la nuit!...
Le couchant est rouge cerise.
Jouissons de l'heure: elle fuit.
Un soir... t'en souvient-il, mon âme?
Nous rasions le bord du bassin...
Ah! les joyeux reflets de flamme
Qui flottent au vent sur son sein!...
En tournant la liquide allée
Tu chantais: soudain, les échos
Partirent comme une volée
D'oiseaux chantants le long des eaux.
C'était une harmonie étrange,
Un lent et beau murmure clair;
Je te dis: N'es-tu pas un ange
Menant quelque grand choeur dans l'air?
Ah! ce soir, que je puisse encore,
Aux sons d'un bel hymne alterné,
Côtoyer la rive sonore,
Rêveur, sur ma rame incliné.

_________________
Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette Une_pa12Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette Plumes19Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette Miniat14Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette James_12


Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette Sceau110
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Bluette
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Ô piécette d'argent
» Alfred Garneau (1836-1904) Sonnets
» 21 juillet 2011 : Mes 3 premières pages
» Vos premières pages !
» Premières poésies, Alfred de Musset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: