PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII   Mer 12 Juin - 9:50

VII
Et gling! glang!... diriding!...
Voilà les deux équipages filant au grand trot sur la neige criarde, et sous un
ciel criblé d’étoiles scintillant au fond de l’azur comme des pointes d’acier
chauffé à blanc.

Gling! glang! glong!... diriding! ding!
Ils vont les bons petits chevaux canadiens, s’ébrouant dans la buée, secouant
leurs crinières où le givre brode des festons, et emportant, avec l’ardeur
qu’on leur connaît, Maurice Flavigny et les fermières emmitouflées au fond des « carrioles
», tandis que, debout sur le « devant », bien ceinturées dans leurs « capots » de
chat sauvage, le « casque » sur les yeux, des glaçons dans les moustaches et les
guides passées autour du cou, Philippe Gendreau et Marcel Benoît se battent
vigoureusement les flancs pour se réchauffer les doigts, car l’air est très
sec...
Et gling!... gling! diriding!...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII   Mer 12 Juin - 9:50

Ils vont toujours les braves petits cheveux canadiens, encouragés par des sons
plus lointains, que bientôt la rafale de vent apporte par volées intermittentes:
Dang! dong!...
Ce sont les cloches, cette fois, les cloches de la paroisse qui chantent leurs
noëls joyeux dans la nuit, au clocher à lanternes de la vieille église de
Contrecoeur, dont on aperçoit bientôt les grandes fenêtres illuminées de rose
faisant contraste avec les pâles clartés du dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII   Mer 12 Juin - 9:50

Au moment où Maurice Flavigny entrait dans l’église et se dirigeait vers le
banc de Philippe Gendreau situé en avant, près de la chapelle de la Vierge, en
face de la crèche de l’Enfant-Jésus, une voix sonore et douce, une voix de femme
toute vibrante d’extase émue, et qu’accompagnaient les accords d’un harmonium
habilement touché, entonnait le vieux noël de nos pères, ce chant d’un
sentiment si pénétrant dans sa naïveté rustique :
Ça bergers, assemblons-nous!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII   Mer 12 Juin - 9:51

Fut-ce simplement l’impression que tout coeur un peu vivant éprouve en
revoyant la vieille église du village où l’on a été baptisé, où l’on a fait sa
première communion, où l’on a prié enfant, ou bien l’effet que produisit sur lui cette
voix au timbre d’or qu’il entendait pour la première fois? Toujours est-il que le jeune
étranger s’agenouilla, ou plutôt se laissa tomber à genoux, la tête cachée dans
ses deux mains et la poitrine secouée par mille sensations étranges et toutes
nouvelles pour lui.

Quand il releva les yeux, son Enfant-Jésus était là, qui le regardait avec un
sourire ineffable, au milieu de son encadrement de dorures, de fleurs et de
lampions multicolores.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII   Mer 12 Juin - 9:51

Alors deux grosses larmes coulèrent sur ses joues.
Il rêvait.
Il rêvait à son passé, à son avenir.
Et, bercée par les chants naïfs et solennels de cette nuit toute remplie du
mystère sacré, sa pensée entière se fondait en réminiscences douces, et dans on
ne sait quels vagues espoirs qui lui montaient au coeur comme des bouffées
d’attendrissement et de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII   Mer 12 Juin - 9:51

Peu à peu, la figure du divin bambino, qu’il ne cessait de contempler avec les
regards enthousiastes de l’artiste, se transforma en une délicieuse figure de
jeune fille blonde, au front virginal, aux yeux caressants et veloutés, aux traits
réguliers et sereins dans leur expression de suprême bonté et de suave mélancolie.
La scène entière se transforma aussi par degrés.
Il voyait cette jeune fille élevée dans l’opulence, et réduite à un travail
ardu pour vivre, recueillir chez elle une pauvre femme aveugle et sans appui, se
faire son ange gardien, sa fille, sa garde-malade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII   Mer 12 Juin - 9:51

Bien plus encore, il la voyait sacrifier à vil prix une relique de famille, un
souvenir sacré, un chef-d’oeuvre choyé, vénéré, prié, pour secourir cette
pauvre infirme, une étrangère pour elle, mais qui était sa mère à lui!
Car, il n’en doutait pas, cet Enfant-Jésus à la copie duquel le curé avait
trouvé des airs de déjà vu, ce tableau qui était tombé entre ses mains d’une façon si
bizarre, ce Murillo qui l’avait enrichi, ce ne pouvait être que la vieille
toile vendue en secret à un passant pour sauver sa mère...
Et cette voix qui lui remuait si profondément toutes les fibres du coeur,
n’était-ce pas celle de cette jeune fille, de cette bienfaitrice obscure -celle de
Suzanne?

Et ce nom à moitié prononcé vint expirer sur ses lèvres, comme la plus
radieuse en même temps que la plus troublante des musiques.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Une Aubaine VII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Le Printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: