PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 6:53

Rappel du premier message :

Les marionnettes


Une légende qui a longtemps eu cours dans nos campagnes, c'est celle de 
Marionnettes - nom populaire des aurores boréales - qu'on pouvait, disait-on, faire 
apparaître et danser à volonté par des moyens cabalistiques.
L'histoire suivante illustre cette légende. C'est encore Jos Violon, le vieux 
conteur des « Chantiers » qui a la parole:
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:05

Oui, je vous conte pas d'histoires, les enfants, les noms de gueuses d'horreurs 
de Morréal, comme dit M. le curé, s'avançaient si tellement en accordant sur le 
Money musk de Fifi, que les vlont presque sus nous autres!
Je vous ai déjà dit, à c'qui me semble, que j'étais pas un peureux, et pi je peux 
vous en donner des preuves; eh ben, en voyant ça, je vous le cache point, je fais ni 
une ni deux, je lâche la boutique, je prends mes jambes à mon cou, et les cheveux 
drettes sus la tête, je cours me cacher dans la cabane.
Cinq minutes après, quatre hommes rapportaient le pauvre Fifi sans 
connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:05

Y fut une journée sans parler, pi trois jours sans pouvoir lever sa hache pour 
piquer. Il avait, à ce que disait le foreman, une détorse dans la langue, pi un 
torticolis dans le bras. C'est ce que le foreman disait, mais moi je savais mieux que 
ça, allez!
Toute la semaine y fut jongleur: pas moyen même de y faire faire sa partie de 
dames. Y bougonnait tout seul dans son coin, comme un homme qu'aurait, sus vot' 
respèque, le sac aux sentiments revirés à l'envers.
Ça fait que la veille du jour de l'An, vlà les camarades qu'avaient encore envie 
de danser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:06

-Hourra, Fifi! aveins les tripes du chat, pi brasse-nous un petit virpâle, c'est le 
temps! que dit le boss. Faut pas se laisser figer comme du lait caillé, hein! Êtes-
vous prêts, là, vous autres?
-Oui, oui, ça y est! que dit toute la gang en se déchaussant et en se crachant 
dans les mains; ho! Fifi, dégourdis-nous les erminettes!

Je pensais que le pauvre esclopé se ferait prier: mais non. Il aveint son violon, 
graisse son archette, se crache dans les mains à son tour, et commence à jouer le 
Money musk
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:06

.
-Ah! ben, que dirent les danseux, y a un bout pour le Money musk! on n'est 
pas des marionnettes.
-C'est drôle, que dit Fifi en se grattant le front, c'est pourtant pas ça que 
j'avais l'intention de jouer. Allons, de quoi t'es-ce que vous voulez avoir? Une 
gigue simple? un harlapatte?
-Un cotillon, bondance! faut se faire aller le canayen à soir.
-C'est correct! que dit Fifi.
Pi y recommence à jouer... le Money musk...
-Coute donc, Fifi, viens-tu fou, ou ben si tu veux rire de nous autres avec ton 
Money musk? On te dit qu'on en a assez du Money musk.
-Ma foi de gueux, je sais pas ce que j'ai dans les doigts, que dit Fifi: je veux 
jouer un cotillon, et pi ça tourne en Money musk malgré moi.
-Est-ce que t'a envie de nous blaguer?
-Je veux être pendu si je blague!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:06

-Eh ben, recommence, torrieux, et pi fais attention!
Allons, vlà Fifi qui se piète; et pi l'archette d'une main, le violon de l'autre, le 
menton arbouté sus le tirant, et les deux yeux fisqués sur la chanterelle, y 
recommence.
Ça fut rien qu'un cri, les enfants:
-Ouah!...
Avec une bordée de sacres.
Y avait de quoi: le véreux de Fifi jouait encore le Money musk.
-Batêche! qu'y dit, y a du criminel là-dedans; je vous jure que je fais tout 
mon possible pour jouer un cotillon, moi, et pi le vingueux de violon veut pas jouer 
autre chose que le Money musk. Il est ensorcelé, le bout de crime! Un violon que 
vlà quinze ans que je joue avec! Vlà c'que c'est que de faire danser le diable avec 
ses petits. Quins! tu me feras plus d'affront, toi! va retrouver les gueuses de 
marionnettes!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:06

Et en disant ça, y prend le désobéissant par le manche, et le lance à tour de bras 
dans le fond de la cheminée, où c'qui se serait débriscaillé en mille morceaux, ben 
sûr, si j'avions pas été là pour l'attraper, m'a dire comme on dit, au vol.
Deux autres fois, dans le courant de l'hiver, le pauvre Fifi Labranche prit son 
archette pour essayer de jouer queuque danse: pas moyen de gratter autre chose 
que le Money musk!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:06

La dernière fois, y voulut jouer une de ces bonnes vieilles airs de cantiques de 
par cheux nous qui vont sus le train de la Blanche: je t'en fiche! le violon partait 
tout seul et jouait le Money musk!
On peut pas être plus ensorcelé que ça, c'pas?
Enfin ça durit comme ça jusqu'au printemps, jusqu'à ce qu'en descendant 
l'Ottawa avec not' cage, Fifi Labranche eut la chance de faire bénir son violon par 
le curé de l'Ile Perrot, à la condition qu'y ferait pu jamais danser les marionnettes 
de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:06

Y avait pas beaucoup besoin de y faire promettre ça, je vous le persuade! 
Toujours qu'après ça, ça marchit comme auparavant. Fifi Labranche put jouer 
n'importe queu rigodon à la mode ou à l'ancienne façon.
Vlà c'que Jos Violon a vu, les enfants! de ses propres oreilles!
Eh ben, vous me crairez si vous voulez, mais le tord-vice de Fifi - pour me 
faire passer pour menteur manquablement - a jamais voulu avouer, jusqu'à sa 
mort, que son violon avait été ensorcelé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes   Jeu 13 Juin - 7:07

Y disait que c'était un tour qu'il avait inventé pour se débarrasser des ceux qui 
voulaient le faire jouer à tout bout de champ, tandis qu'il aimait mieux faire sa 
partie de dames.
Je vous demande un peu si c'était croyable!
C'est toujours pas à moi qu'on fait accraire des choses pareilles. Parce que j'y 
étais! j'ai tout vu! et, c'est pas à cause que c'est moi mais tout le monde vous dira 
que Jos Violon sait c'qui dit.
Avec ça que l'autre violon - celui de Fifi Labranche - est encore plein de vie 
comme moi; c'est le garçon de George Boutin qu'en a hérité.
Y peut vous le montrer, si vous me croyez pas.
Et cric, crac, cra! sacatabi, sac-à-tabac! mon histoire finit d'en par là!
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Les marionnettes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Le Printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: