PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard VIII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126576
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard VIII   Jeu 13 Juin - 19:58

VIII


Après tout ce que je viens de dire, il est facile de conclure que, si le
serve bone de Picard avait fait commettre au brave Livier une pareille
incongruité dans l’église de Saint-Joseph, ce dimanche-là, il ne faut en
accuser ni ses sentiments chrétiens ni son respect pour les choses saintes.
Au physique, notre original n’avait rien de particulièrement
remarquable.
A part son gros rire naïf et ses petits yeux toujours émerillonnés de
gaieté enfantine, c’était le premier venu.
Quand au costume, la casquette en peau de chat, à laquelle j’ai déjà fait
allusion, constituait ce qu’il avait de plus saillant, si l’on en excepte cinq ou
six peaux de lièvres dont il bourrait son pantalon dans les grands froids.
Un jour, pendant l’opération de la bascule, il arriva un accident.
Comme le pantalon était un peu mûr, une malencontreuse solution de
continuité s’y produisit tout à coup, et les peaux de lièvres mirent le nez à la
fenêtre.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126576
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard VIII   Jeu 13 Juin - 19:58

Inutile d’insister sur le reste de la scène.
Il fut un temps, cependant, où notre ami put faire ses voyages avec plus
de confort et sans prendre tant de précautions.
Chaudement enveloppé d’une grande casaque bleu-clair, avec pantalon
en pinchina, képi bordé de jaune et bottes d’ordonnance - enfin en uniforme
militaire complet - tel apparut Chouinard aux environs de Rimouski, un
matin de novembre 1863, par une de ces journées pluvieuses et glaciales
dont le vent de nord-est ne manque jamais de favoriser ces parages, à
pareille saison.
- Comment, c’est toi, Olivier! lui dit un avocat bien connu qui le
rencontra, arpentant la grande route, la main devant les yeux.
- Oui, hi hi! c’est Livier!
- D’où viens-tu dans cet accoutrement?
- Viens de la guerre!
- Aux États?
- Te cré!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126576
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard VIII   Jeu 13 Juin - 19:58

C’était justement pendant la guerre de Sécession, et le pauvre diable
était tombé dans les filets des nombreux embaucheurs qui parcouraient nos
campagnes en quête de recrues.
- Quand es-tu parti?
- Trois mois! gros paquet d’argent... hi hi!...
- Et tu t’es battu?
- Te cré!... Canons, fusils, pif! paf!... Tombais, relevais, parlais
anglais... Pas drôle, va!
- Tu n’avais pas peur!
- Non, Livier brave!... Les autres tuaient Livier, mais Livier tuait les
autres étout... hi!
- Et puis?
- Livier ennuyé... Livier sauvé.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126576
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard VIII   Jeu 13 Juin - 19:59

Cette expédition avait donné à Chouinard le goût de l’uniforme, à ce
qu’il paraît, car un jour, en remontant le fleuve, le capitaine Mormon du
Druid - l’un des steamers du gouvernement - l’aperçut sur la grève, un peu
en bas de Rimouski, qui faisait des signaux avec une tunique rouge de
volontaire au bout d’une perche.
Ne reconnaissant pas l’individu à cette distance, et passablement
intrigué, le capitaine donne ordre de stopper, met en panne et dépêche un
canot à terre.
- Tiens, c’est Chouinard! s’écrient les matelots en sautant sur le rivage.
La farce est bonne! Dis donc, espèce de feignant, pourquoi nous fais-tu
arrêter comme ça?
- Lettre pressée pour Québec, veux embarquer.
Histoire de rire, on l’embarqua.
Le capitaine grommela bien un peu pour la forme; mais il finit par
pouffer de rire avec les autres.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126576
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard VIII   Jeu 13 Juin - 19:59

Surtout quand Chouinard, rendu en face du quai de la Rivière-du-Loup,
lui demanda de relâcher un instant pour lui permettre d’aller porter une
lettre à un de ses cousins.
Cette fois-là, Livier dut forfaire à sa réputation de postillon sans
reproche; mais en cela il n’était pas plus coupable que le gouvernement de
Sa Majesté, qui, cette fois-là aussi, conspirait contre lui-même, le
département de la Marine faisant concurrence à celui des Postes.


Chouinard fut trouvé un matin, gelé à mort sur les côtes de Matane.
Je ne sais où repose sa dépouille terrestre; mais si jamais Dieu me fait la
grâce d’une petite place au paradis parmi les honnêtes gens et les bons
garçons, je suis bien sûr de le rencontrer là.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Chouinard VIII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: