PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie. En revenant, ma soeur, de cette fête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie. En revenant, ma soeur, de cette fête   Mar 18 Juin - 21:28

En revenant, ma soeur, de cette fête


En revenant, ma soeur, de cette fête
Si prolongée - et si courte à la fois,
Car je ne puis me mettre dans la tête
Qu'elle a pourtant duré plus de deux mois -

J'avais dans l'âme un si pesant nuage,
Le jour en outre était si pluvieux,
Que je n'ai vu rien de tout le voyage,
Ayant toujours eu la main sur les yeux.


On dit qu'elle fut belle
On dit qu'elle fut belle en la belle jeunesse,
Brune blanche à l'oeil velouté,
Que nulle plus riante avec plus de finesse,
Avec plus de goût n'a chanté.

Elle échappa sans peine à la mélancolie;
Heureuse, elle n'a jamais eu
Dans cette coupe en fleurs de ses jours, d'autre lie
Que son frais printemps disparu.

Ah! cruelles toujours seront nos destinées!
Si fort qu'on ait noué ses doigts
Aux belles grappes d'or de ses jeunes années,
Les lèvres n'y vont qu'une fois...
Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie. En revenant, ma soeur, de cette fête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Ô piécette d'argent
» Alfred Garneau (1836-1904) III. - Poète fol
» Alfred Garneau (1836-1904) Sonnets
» 21 juillet 2011 : Mes 3 premières pages
» Vos premières pages !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: