PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie. Devant une gravure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie. Devant une gravure   Mar 18 Juin - 21:30

Devant une gravure


Devant une gravure représentant une Vénitienne
et ses amoureux ou une Promenade en gondole.

- L'heure est fraîche comme les roses
De ta joue, ô belle Ninon;
Puis vois quels tristes virtuoses
Viennent chanter sous ton balcon.
Vite, chiffonne cette gaze
Sur ton front!

- Vite, envolons-nous!
- As-tu ta gondole Pégase,
Comte Apollon?
- Oui, venez tous...

Est-ce pas charmant? la lagune
Semble au loin d'or, ici lilas...
- Deux barques qui passent!...
- Dans l'une

On rit...
- Dans l'autre on parle bas.
- Ah! je me sens l'âme ravie
Par l'heure mourante des jours.
La douce chose que la vie!


- Sans amours, Nina? sans amours?

- Oui, sans amours... L'amitié calme
Est douce, l'amour fait pitié.
Si j'avais à donner la palme,
J'en ferais don à l'amitié...
L'amour est un rêve et les hommes
N'ont que d'égoïstes désirs.
- Bon! s'écrie Apollon, nous sommes
Arrivés au Pont des Soupirs!

Certes, pour ta philosophie,
Elle n'est pas bonne, Ninon.
Qui ne veut aimer?
- Qui n'envie
D'être aimé? - Moi! -
- Tu railles.
- Non.
- Tu railles, l'on verra dans Pise
La tour se redresser avant
Qu'on voie une enfant de Venise
Sans amoureux et sans suivant.

- Je n'ai jamais aimé, vous dis je,
Ni n'aimerai.
- Jamais?
- Jamais.
J'entends d'amour. Suis-je un prodige?
Ou bien un monstre? je ne sais.
- Tu braves l'amour, dit Horace,


Quel armure as-tu sur le coeur?
- Cette dentelle... ma cuirasse
A-t-elle des défauts, seigneur?...

Or, ils étaient dans la gondole
Un duc, un comte, un chevalier,
Outre, tenant une viole,
Un enfant, simple bachelier,
Ou mieux un adolescent pâle
Ayant du penchant pour les vers
.....................


Cette pièce est restée inachevée. Mon père, très probablement,
l'avait oubliée dans ses cartons.
Revenir en haut Aller en bas
 
Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie. Devant une gravure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alfred Garneau (1836-1904) Premières pages de la vie Ô piécette d'argent
» Alfred Garneau (1836-1904) III. - Poète fol
» Alfred Garneau (1836-1904) Sonnets
» 21 juillet 2011 : Mes 3 premières pages
» Vos premières pages !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: