PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie    Dim 28 Juil - 14:50

Rappel du premier message :

Le pied de momie

J'étais entré par désoeuvrement chez un de ces marchands de curiosités dits
marchands de bric-à-brac dans l'argot parisien, si parfaitement inintelligible
pour le reste de la France.

Vous avez sans doute jeté l'oeil, à travers le carreau, dans quelques-unes de
ces boutiques devenues si nombreuses depuis qu'il est de mode d'acheter des
meubles anciens, et que le moindre agent de change se croit obligé d'avoir sa
chambre Moyen Age.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie    Dim 28 Juil - 14:59

"J'ai retrouvé mon pied! j'ai retrouvé mon pied! criait la princesse en frappant
ses petites mains l'une contre l'autre avec tous les signes d'une joie folle,
c'est monsieur qui me l'a rendu."

Les races de Kémé, les races de Nahasi, toutes les nations noires, bronzées,
cuivrées, répétaient en choeur:

"La princesse Hermonthis a retrouvé son pied."

Xixouthros lui-même s'en émut:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie    Dim 28 Juil - 14:59


Il souleva sa paupière appesantie, passa ses doigts dans sa moustache, et laissa
tomber sur moi son regard chargé de siècles.

"Par Oms, chien des enfers, et par Tmeï, fille du Soleil et de la Vérité, voilà
un brave et digne garçon, dit le Pharaon en étendant vers moi son sceptre
terminé par une fleur de lotus.

"Que veux-tu pour ta récompense?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie    Dim 28 Juil - 14:59

Fort de cette audace que donnent les rêves, où rien ne paraît impossible, je lui
demandai la main d'Hermonthis: la main pour le pied me paraissait une récompense
antithétique d'assez bon goût.

Le Pharaon ouvrit tout grands ses yeux de verre, surpris de ma plaisanterie et
de ma demande.

"De quel pays es-tu et quel est ton âge?

- Je suis français, et j'ai vingt-sept ans, vénérable Pharaon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie    Dim 28 Juil - 14:59

- Vingt-sept ans! et il veut épouser la princesse Hermonthis, qui a trente
siècles!" s'écrièrent à la fois tous les trônes et tous les cercles des nations.

Hermonthis seule ne parut pas trouver ma requête inconvenante.

"Si tu avais seulement deux mille ans, reprit le vieux roi, je t'accorderais
bien volontiers la princesse, mais la disproportion est trop forte, et puis il
faut à nos filles des maris qui durent, vous ne savez plus vous conserver: les
derniers qu'on a apportés il y a quinze siècles à peine, ne sont plus qu'une
pincée de cendre; regarde, ma chair est dure comme du basalte, mes os sont des
barres d'acier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie    Dim 28 Juil - 15:00


"J'assisterai au dernier jour du monde avec le corps et la figure que j'avais de
mon vivant; ma fille Hermonthis durera plus qu'une statue de bronze.

"Alors le vent aura dispersé le dernier grain de ta poussière, et Isis elle-
même, qui sut retrouver les morceaux d'Osiris, serait embarrassée de recomposer
ton être.

"Regarde comme je suis vigoureux encore et comme mes bras tiennent bien", dit-il
en me secouant la main à l'anglaise, de manière à me couper les doigts avec mes
bagues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie    Dim 28 Juil - 15:00

Il me serra si fort que je m'éveillai, et j'aperçus mon ami Alfred qui me tirait
par le bras et me secouait pour me faire lever.

"Ah çà! enragé dormeur, faudra-t-il te faire porter au milieu de la rue et te
tirer un feu d'artifice aux oreilles?

"Il est plus de midi, tu ne te rappelles donc pas que tu m'avait promis de venir
me prendre pour aller voir les tableaux espagnols de M. Aguado?

- Mon Dieu! je n'y pensais plus, répondis-je en m'habillant; nous allons y
aller: j'ai la permission ici sur mon bureau."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie    Dim 28 Juil - 15:00

Je m'avançai effectivement pour la prendre; mais jugez de mon étonnement
lorsqu'à la place du pied de momie que j'avais acheté la veille, je vis la
petite figurine de pâte verte mise à sa place par la princesse Hermonthis!
Revenir en haut Aller en bas
 
Théophile Gautier. (1811-1872) Le pied de momie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872)
» Théophile Gautier (1811-1872) SÉRÉNADE
» Théophile Gautier (1811-1872) LE POETE ET LA FOULE.
» Théophile Gautier (1811-1872) LA LUNE.
» Théophile Gautier (1811-1872) ADIEUX A LA POÉSIE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: