PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Théophile Gautier. (1811-1872) Le Club des hachichins II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Club des hachichins II   Dim 28 Juil - 15:08

II

Parenthèse

Il existait jadis en Orient un ordre de sectaires redoutables commandé par un
cheik qui prenait le titre de Vieux de la Montagne, ou prince des Assassins.

Ce Vieux de la Montagne était obéi sans réplique; les Assassins ses sujets
marchaient avec un dévouement absolu à l'exécution de ses ordres, quels qu'ils
fussent; aucun danger ne les arrêtait, même la mort la plus certaine. Sur un
signe de leur chef, ils se précipitaient du haut d'une tour, ils allaient
poignarder un souverain dans son palais, au milieu de ses gardes.

Par quels artifices le Vieux de la Montagne obtenait-il une abnégation si
complète?


Dernière édition par Nénuphar le Dim 28 Juil - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Club des hachichins II   Dim 28 Juil - 15:08

Au moyen d'une drogue merveilleuse dont il possédait la recette, et qui a la
propriété de procurer des hallucinations éblouissantes.

Ceux qui en avaient pris trouvaient, au réveil de leur ivresse, la vie réelle si
triste et si décolorée, qu'ils en faisaient avec joie le sacrifice pour rentrer
au paradis de leurs rêves; car tout homme tué en accomplissant les ordres du
cheik allait au ciel de droit, ou, s'il échappait, était admis de nouveau à
jouir des félicités de la mystérieuse composition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Club des hachichins II   Dim 28 Juil - 15:08


Or, la pâte verte dont le docteur venait de nous faire une distribution était
précisément la même que le Vieux de la Montagne ingérait jadis à ses fanatiques
sans qu'ils s'en aperçussent, en leur faisant croire qu'il tenait à sa
disposition le ciel de Mahomet et les houris de trois nuances, - c'est-à-dire du
hachich, d'où vient hachichin, mangeur de hachich, racine du mot assassin, dont
l'acceptation féroce s'explique parfaitement par les habitudes sanguinaires des
affidés du Vieux de la Montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Club des hachichins II   Dim 28 Juil - 15:08

Assurément, les gens qui m'avaient vu partir de chez moi à l'heure où les
simples mortels prennent leur nourriture ne se doutaient pas que j'allasse à
l'île Saint-Louis, endroit vertueux et patriarcal s'il en fut, consommer un mets
étrange qui servait, il y a plusieurs siècles, de moyen d'excitation à un cheik
imposteur pour pousser des illuminés à l'assassinat. Rien dans ma tenue
parfaitement bourgeoise n'eût pu me faire soupçonner de cet excès
d'orientalisme, j'avais plutôt l'air d'un neveu qui va dîner chez sa vieille
tante que d'un croyant sur le point de goûter les joies du ciel de Mohammed en
compagnie de douze Arabes on ne peut plus français.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Club des hachichins II   Dim 28 Juil - 15:08


Avant cette révélation, on vous aurait dit qu'il existait à Paris en 1845, à
cette époque d'agiotage et de chemins de fer, un ordre des hachichins dont M. de
Hammer n'a pas écrit l'histoire, vous ne l'auriez pas cru, et cependant rien
n'eût été plus vrai, - selon l'habitude des choses invraisemblables.
Revenir en haut Aller en bas
 
Théophile Gautier. (1811-1872) Le Club des hachichins II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872)
» Théophile Gautier (1811-1872) SÉRÉNADE
» Théophile Gautier (1811-1872) LE POETE ET LA FOULE.
» Théophile Gautier (1811-1872) LA LUNE.
» Théophile Gautier (1811-1872) ADIEUX A LA POÉSIE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: