PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I    Jeu 13 Juin - 20:21

Dupil
I

La ville de Lévis est loin d’avoir toujours présenté l’aspect pittoresque
qui la distingue aujourd’hui.
À l’époque dont je vais parler, l’église de Notre-Dame était presque
isolée sur son immense plateau.
Et de là, en descendant jusqu’à la falaise qui borde le fleuve, c’était la
Commune, avec ses ravins et ses broussailles; tandis que vers l’est
s’étendaient, jusque sur les hauteurs de Lauzon, une suite de prairies
coupées de fossés le long desquels s’allongeaient de maigres clôtures de
cèdre à moitié masquées par des fouillis d’arbustes et de plantes herbacées.
Après la fenaison, ces prairies étaient pour les gamins du voisinage un
préau à perte de vue.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I    Jeu 13 Juin - 20:21

Et Dieu sait s’ils en profitaient!
Je me souviens avoir connu là une escouade de lurons qui ne se
laissaient pas marcher sur les pieds, lorsqu’il s’agissait d’y aller gaiement.
Un soir que la petite troupe s’ébattait dans le champ le plus voisin de
l’église, elle vit venir, longeant ce qui aurait pu être un trottoir, mais qui
n’était encore qu’une rigole, un personnage dont l’apparition provoqua chez
elle un intérêt soudain.
C’était un vieillard maigre et hâve, au dos voûté, mais d’apparence
robuste, avec des cheveux poivre et sel qui s’échappaient en désordre d’un
vieux feutre dégommé, et retombaient en mèches longues et sales sur le
collet d’un paletot dont l’aspect débraillé accusait de nombreuses années de
service et d’usure.
Une large ceinture de cuir retenait à sa hanche un pantalon jadis noir,
dont les tiges effiloquées n’étaient pas faites pour dissimuler l’inquiétante
maturité de l’ensemble.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I    Jeu 13 Juin - 20:21

Une chemise de flanelle en lambeaux, une paire de bottes
outrageusement éculées complétaient le costume.
En somme, malgré la pacotille de ferblanterie qu’il portait sur son dos,
le nouveau venu avait tous les dehors d’un vagabond; et la canne ferrée
qu’il tenait à la main n’était, ni par la taille ni par le poids, de nature à
tranquilliser outre mesure bêtes et gens sur ses dispositions plus ou moins
pacifiques.
Appuyé sur cette espèce d’épieu, il s’avançait lentement du côté de
l’église, peinant dans la montée, faisant halte de temps à autre pour
s’essuyer le front du revers de sa manche, tout en jetant du côté des
moutards un regard oblique et défiant.
La rencontre ne paraissait pas lui sourire; et l’on va voir que son
instinct, ou plutôt son expérience, ne le trompait guère.
En l’apercevant, la marmaille eut un cri de joie:
- Dupil!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I    Jeu 13 Juin - 20:22

Et, le temps de le dire, toute la bande fut sur la clôture, rangée en
batterie d’un nouveau genre, sous le feu de laquelle force était au vieux
mendiant de passer, s’il tenait à continuer sa route.
Celui-ci, le sourcil froncé, se mit à promener alternativement sur chacun
des jeunes espiègles un oeil qui aurait pu troubler les plus hardis, s’ils
n’eussent eu la clôture et le fossé pour protection naturelle.
Mais, comme rien ne bougeait, le vieillard poursuivit son chemin.
Quand il fut à quelques pas du groupe, un des enfants lui adressa la
parole:
- Bonjour, père Dupil!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I    Jeu 13 Juin - 20:22

- Ah! mes crapauds, s’écria le bonhomme; vous savez ben que j’suis
pas père. C’est vos serpents verts de parents qui vous montrent ça!...
Et il se mit à menacer les gamins de sa canne, en répétant:
- J’suis pas père, million de tempêtes! vous le savez ben.
- Vous dites ça pour rire, père Dupil!
Cette fois, il fallut décamper, et prestement.
- Attendez voir, mes petits pendards, j’vais vous montrer, moi, si j’suis
père!
Et voilà le bonhomme en train d’escalader la clôture avec son cliquetis
d’ustensiles sur les épaules.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I    Jeu 13 Juin - 20:22

Pas besoin de se demander si les gamins détalaient.
En un clin d’oeil, ils avaient franchi la largeur du champ, et mis leur
peau en sûreté derrière une deuxième clôture.
L’homme les suivit en proférant une interminable kyrielle de jurons.
Quand il faisait mine de s’arrêter, les garnements n’avaient qu’à crier:
Père Dupil! et la poursuite recommençait.
Le vieux courait en titubant dans l’herbe nouvellement fauchée, harassé,
la sueur au front, l’écume à la bouche, brandissant toujours sa redoutable
canne, et crachant à pleine gorge tout ce que sa colère impuissante pouvait
lui inspirer de menaces et de gros mots:
- Bande de malvats! criait-il.
- Père! répondait-on.
- J’suis pas père, canailles!
- Oui, vous êtes père.
- C’est pas vrai!
- Oui, c’est vrai!
- Non, non, non, non!
- Oui, oui, oui, oui!
- Non!...
- Vous blaguez, père.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I    Jeu 13 Juin - 20:22

- J’suis pas père!... crasse des crasses, c’est-y possible!
Et il reprenait sa course.
Mais il avait beau courir, les polissons, plus agiles du jarret, se tenaient
facilement à distance en passant d’un champ dans un autre, et réussissaient
toujours à mettre à temps une nouvelle barrière entre eux et lui.
Au sixième clos, le vieillard, épuisé, put sauter encore le fossé, brisa une
perche de la clôture, enjamba le reste en blasphémant...
Mais il ne put aller plus loin...
Il s’affaissa sur le revers du talus, la tête dans ses mains, s’arrachant les
cheveux à poignées, et grommelant toujours dans des hoquets étouffés:
- J’suis pas père, tas de rapaces! j’suis pas père!...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: