PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil II   Jeu 13 Juin - 20:23


II


Les enfants s’en revinrent par un autre chemin - contents d’eux-mêmes.
Ils avaient tant ri!
Hélas! j’en étais malheureusement.
Et maintenant que, devenu vieux, je me prends à songer à tout ce qui a
dû remuer au fond de cette existence bouffonne, avant de lui donner le pli
tragique qu’elle a conservé jusqu’aux derniers moments, toutes les agaceries
dont le pauvre traîne-misère a été l’objet de notre part me semblent autant
de sacrilèges; et je me sens porté à demander pardon à Dieu d’avoir peutêtre
versé une goutte amère de plus sur ce coeur déjà si profondément saturé
de fiel et de vinaigre.
Les données manquent pour raconter la vie de Dupil.
Cette hostilité constante, qu’il voyait ou croyait voir fermenter autour de
lui, l’avait rendu très défiant, très concentré.
Ce n’est que dans ses moments de colère et d’imprécations qu’il
soulevait un peu le couvercle de son passé, et laissait entrevoir la source de
ses griefs.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil II   Jeu 13 Juin - 20:23

Car griefs il y avait.
Dupil était une victime.
De qui?
De tous peut-être.
La Beauce était son pays natal.
Tout jeune, la mort de ses parents l’avait fait héritier d’une aisance au-
dessus de la moyenne.
Il avait commencé par exploiter avec assez de succès un joli patrimoine,
et l’avenir s’annonçait à lui, sinon très brillant, du moins sous d’excellentes
couleurs, lorsque des difficultés survinrent.
Sir John Caldwell - un homme politique qui a laissé dans le pays des
souvenirs peu enviables - le « maudit Carouel », comme il l’appelait, était
alors propriétaire de la seigneurie de Lauzon, dans les limites de laquelle se
trouvait enclavé l’héritage de Dupil.
Cela date de loin, comme on voit.
Or, à propos de quelque chose ou à propos de rien, sur un point ou sur
un autre, réclamation légitime ou chicane d’Allemand, un différend s’éleva
entre le gentilhomme puissant et l’humble roturier.
Une mesquine persécution d’intendant peut-être.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil II   Jeu 13 Juin - 20:23


Il en résulta un procès.
Un de ces procès envenimés, interminables - instance sur instance - où
demandeur et défendeur, appelant et intimé, gagnant ou perdant, tout le
monde s’appauvrit - excepté les avocats.
Ce fut l’histoire du pot de terre et du pot de fer.
Dupil devait être condamné; on le comdamna.
Pour le grand seigneur, c’eût été une plaisanterie.
Pour le petit propriétaire, c’était la ruine, ou peu s’en faut.
Perte de temps, relâchement dans les habitudes, affaires négligés,
culture interrompue, mémoires de frais à payer, tout cela amena la gêne, les
emprunts à usure, les hypothèques, et enfin les huissiers.
On vit une de ces dégringolades dont nos campagnes - peuplées de
Bretons têtus et de plaideurs normands - nous offrent tant d’exemples.
Ce procès - où Dupil n’avait vu qu’une molestation criante - l’avait
exaspéré; les désastreuses conséquences qui s’ensuivirent le blessèrent
profondément dans son sens intime de la justice.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dupil II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: