PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Grosperrin IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Grosperrin IV   Jeu 13 Juin - 20:49

IV


Une chanson composée à l’occasion de l’inauguration du pont Victoria
par le prince de Galles, avait le refrain caractéristique suivant:
Oh! non, non, non,
Mille fois non,
Non, jamais on
Ne vit un pont
Qui fût si long!
Comme je l’ai dit plus haut, tout cela se chantait ou se récitait.
Mais cela se vendait surtout.
Beaucoup plus que des chefs-d’oeuvre, naturellement.
Et force petites pièces blanches tombaient dans l’escarcelle du poète
ambulant.
On se bousculait pour l’entendre.

_________________




Dernière édition par James le Jeu 13 Juin - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Grosperrin IV   Jeu 13 Juin - 20:49

Et quand il se proclamait solennellement le seul grand, le seul véritable
pohêêête de l’univers, il ne manquait pas d’auditeurs pour le prendre au
sérieux.
Dame, il était exilé à cause de cela...
Et puis on l’assassinait pour lui voler ses chansons!
- Sieurs et dames, criait-il, je vous les donne pour cinque sous; ce n’est
pas la peine de prendre mon sang, n’est-ce pas?
Quelquefois il m’apercevait de loin.
- Ah! monsieur Fraîîchette! hélait-il; c’est vous? Tenez, prenez, je les
donne pour rien aux confrères. À eux de faire quelque chose à leur tour pour
le grand philosophe et poète populaire, ouvrier cordonnier - fait dans le
vieux et le neuf... Très bien, merci, confrère!... Ma muse salue la vôtre!...
Sieurs et dames, cinque sous seulement pour les oeuvres de Grosperrin, qui
valent des millions et font trembler sur leurs trônes les potentats engraissés

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 127630
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Grosperrin IV   Jeu 13 Juin - 20:49


des sueurs du peuple! À cinque sous! Qui en désire? Ne parlez pas tous
ensemble.
Et cela était débité sans interruption, à jet continu, comme un robinet
lâché, avec une emphase diabolique, un aplomb monumental, et une voix,
une voix... Il fallait qu’il eût le larynx blindé de fer-blanc pour y résister.
Et les cinque sous affluaient dans sa poche comme une bénédiction.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Grosperrin IV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: