PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dominique V

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dominique V   Ven 14 Juin - 9:06



En 1864, je venais d’obtenir mon diplôme d’avocat, et comme j’avais 
ouvert une étude à Lévis, Dominique Guénard - je ne sais trop pourquoi - 
m’avait pris en amitié, et - honneur que je partageais avec mon ami Johnny 
Lessard, le frère du distingué directeur de l’Académie du Mont-Saint-Louis, 
- j’étais devenu son confident. 
Il ne passait guère à ma porte sans s’arrêter pour me parler de ses plans, 
me faire part de ses anxiétés et me demander mon avis. 
La clientèle me laissant des loisirs, je ne le rebutais pas. Au contraire, 
ses divagations m’amusaient, et je faisais semblant de m’intéresser à ses 
lubies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dominique V   Ven 14 Juin - 9:06

Un jour, il m’arrive avec une immense liste toute préparée, écrite par je 
ne sais qui, et qu’il étale triomphalement sur mon pupitre. 
- Tiens, mon cher petit frère, dit-il (c’était son expression habituelle), 
voilà le nom de tous mes invités; il n’y a ni curé ni bedeau pour me la faire 
changer. Faut des limites à tout; tant pis pour ceux qui seront pas contents! 
je me suis déjà donné assez de trouble avec cette affaire-là. M. Saxe va me 
prendre pour un blagueur à la fin! Faut que ça finisse, ou j’envoie tout au 
diable. Vacarme! j’en ai par-dessus la tête. Serre la liste dans ton safe, et 
prends bien garde que personne la voie, Je viendrai la chercher pour faire 
imprimer les invitations, aussitôt que j’aurai fixé le jour. Je m’en vas 
justement à Saint-Romuald pour arranger ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dominique V   Ven 14 Juin - 9:06

- C’est très bien, Dominique, lui dis-je; mais je ne vois pas mon nom làdedans. 
Est-ce que je ne serais pas invité par hasard? 
- Vacarme! mon cher petit frère du bon Dieu, tu n’y penses pas. J’ai 
bien mieux que ça pour toi, et je viens t’en parler. 
- Qu’est-ce que c’est? 
- Il faut que tu sois parrain.
- Hein? parrain de quoi? 
- Parrain de la frégate.
- Ah! tu la fais baptiser? 
- Beau dommage! 
- Mais...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dominique V   Ven 14 Juin - 9:06

- Ah! faut pas que ça t’embête, tu sais; il n’en manque pas qui 
voudraient bien la place, à commencer par le docteur Blanchet. Parce qu’il 
est membre du parlement, tu le connais, lui faudrait tout. 
- Pourquoi ne le prends-tu pas? il ferait un bon parrain.
- Je ne dis pas le contraire, mais, vois-tu, il est marié; et j’aime mieux 
un garçon, vacarme! çà plus de jarnigoine. 
- Tu crois? 
- Sans compter qu’avec la marraine, des fois, ça peut faire une match. 
- En effet.
- Comme de raison. Toujours Dominique, hein! 
- Toujours Dominique. 
- Ça prend pas lui pour oublier les amis, va! 
- Ça, c’est vrai. 
- Eh bien, ça y est-il? 
- Mais la marraine? 
- Ah! oui, la marraine; eh bien... 
- Est-elle choisie?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dominique V   Ven 14 Juin - 9:06

- Non, ça dépend de toi, ça; mais j’en ai deux à te proposer. 
- Voyons ça. 
- D’abord il y a mamzelle Girouard, du haut de la paroisse, qui est bien 
riche; mais aussi il y a mamzelle Labarre, de Saint-Joseph, qui est 
bougrement plus belle. 
- Eh bien, allons-y pour la plus belle. 
- Je le pensais. Je t’approuve pas, mon cher petit frère, mais je te 
comprends, c’est mieux! 
- Alors, ça y est? 
- C’est bon; quand j’aurai vu M. Saxe, j’irai inviter mamzelle Labarre... 
À moins que t’aimes mieux y aller toi-même? 
- Non, non! toi...; c’est plus de... cérémonie. 
- Tu penses? 
- Sans doute.
- Alors, bonjour, mon petit frère; à demain! 
Et voilà Dominique dans la neige jusqu’à la cheville, son étendard 
claquant au vent, en route pour Saint-Romuald, une distance de deux lieues.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Dominique V
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: