PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications

Partagez | 
 

 Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. III Un pastel de Latour.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. III Un pastel de Latour.    Sam 27 Juil - 23:29

III Un pastel de Latour.

Si la transition n’est pas trop brusque d’un joli chien
à une jolie femme, permettez-moi de vous tirer un léger
crayon d’Éliante.
Éliante est d’une jeunesse incontestable ; elle a
encore dix ans à dire son âge sans mentir ; le nombre de
ses printemps ne se monte qu’à un chiffre peu élevé.
C’est bien le cas de dire : Aurea mediocritas. On sait
encore où sont les morceaux de sa dernière poupée, et
elle est si notoirement enfant, qu’elle accepte sans
hésiter les rôles de vieille, de duègne et de grand’mère
dans les proverbes et les charades de société. Heureuse
Éliante, qui ne craint pas d’être confondue avec le
personnage qu’elle représente, et qui peut se grimer
hardiment sans courir le risque de faire prendre ses
fausses rides pour de vraies !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. III Un pastel de Latour.    Sam 27 Juil - 23:29

En revanche, madame la présidente, dont le nez
s’échauffe visiblement, à la grande satisfaction de ses
amies, et qui commence à se couperoser en diable,
trouve les rôles de jeune veuve de vingt-cinq ans
beaucoup trop vieux pour elle.
Éliante, qui est née et ne voit que l’extrêmement
bonne compagnie, a épousé à quinze ans le comte de
*** ; elle sortait du couvent et n’avait jamais vu son
prétendu, qui lui sembla fort beau et fort aimable ;
c’était le premier homme qu’elle voyait après le père
confesseur. Elle ne comprenait d’ailleurs du mariage
que la voiture, les robes neuves et les diamants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. III Un pastel de Latour.    Sam 27 Juil - 23:29

Le comte a bien quarante ans passés ; il a été ce
qu’on nomme un roué, un homme à bonnes fortunes, un
coureur d’aventures sous le règne de l’autre roi. Il est
parfait pour sa femme ; mais, comme il avait ailleurs
une affaire réglée, un engagement formel, son intimité
avec Éliante n’a jamais été bien sérieuse, et la jeune
comtesse jouit de toute la liberté désirable, le comte
n’étant nullement susceptible de jalousie et autres
préjugés gothiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. III Un pastel de Latour.    Sam 27 Juil - 23:29

La figure d’Éliante n’a pas de ces régularités
grecques dont on s’accorde à dire qu’elles sont
parfaitement belles, mais qui au fond ne charment
personne ; elle a les plus beaux yeux du monde et un
jeu de prunelles supérieur ; des sourcils finement tracés
qu’on prendrait pour l’arc de Cupidon, un petit nez
fripon et chiffonné qui lui sied à ravir ; une bouche à
n’y pas fourrer le petit doigt : ajoutez à cela des
cheveux à pleines mains, et qui, lorsqu’ils sont dénoués,
lui vont jusqu’au jarret ; des dents si pures, si bien
faites, si bien rangées, qu’elles forceraient la douleur à
éclater de rire pour les montrer ; une main fluette et
potelée à la fois, un pied à chausser la pantoufle de
Cendrillon, et vous aurez un ensemble d’un régal assez
exquis. Éliante, dans toute sa mignonne perfection, n’a
de grand que les yeux. Le principal charme d’Éliante
consiste dans une grâce extrême et une manière de
porter les choses les plus simples. La grande toilette de
cour lui va bien ; mais le négligé lui sied davantage.
Quelques indiscrets prétendent qu’elle est encore mieux
sous le linge. Cette opinion nous paraît ne pas manquer
de probabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. III Un pastel de Latour.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. III Un pastel de Latour.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872)
» Théophile Gautier (1811-1872) SÉRÉNADE
» Théophile Gautier (1811-1872) LE POETE ET LA FOULE.
» Théophile Gautier (1811-1872) LA LUNE.
» Théophile Gautier (1811-1872) ADIEUX A LA POÉSIE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: