PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:30

IV Pompadour.

Éliante est appuyée sur son coude, qui s’enfonce à
moitié dans un oreiller de la plus fine toile de Hollande,
garnie de point d’Angleterre. Elle rêve aux perfections
de l’inimaginable Fanfreluche ; elle soupire en pensant

au bonheur de la marquise ; Éliante donnerait volontiers
trois mousquetaires et deux petits collets en échange du
miraculeux bichon.
Pendant qu’elle rêve, jetons un coup d’oeil dans sa
chambre à coucher, d’autant que cette occasion de
décrire la chambre à coucher d’une jolie femme du
temps ne se présentera pas de sitôt, et que le
Pompadour est aujourd’hui à la mode.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:30

Le lit de bois sculpté, peint en blanc, rehaussé d’or
mat et d’or bruni, pose sur quatre pieds tournés avec un
soin curieux. Les dossiers, de forme cintrée, surmontés
d’un groupe de colombes qui se becquettent, sont
rembourrés moelleusement pour éviter que la jolie
dormeuse ne se frappe la tête en faisant quelque rêve un
peu vif où l’illusion approche de la réalité. Un ciel, orné
de quatre grands bouquets de plumes et fixé au plafond
par un câble doré, soutient une double paire de rideaux
d’une étoffe couleur cuisse de nymphe moirée d’argent.
Dans le fond, il y a une grande glace à trumeau festonné
de roses et de marguerites mignonnement découpées ;
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:30

cette glace réfléchit les attitudes gracieuses de la
comtesse, fait d’utiles trahisons à ses charmes en
montrant ce qu’on ne doit pas laisser voir. En outre, elle
égaye et donne de l’air et du jour à ce coin un peu
sombre. Éliante est tournée de façon à n’avoir pas
besoin de s’entourer des prudences du mystère ; elle n’a
que faire du demi-jour et des teintes ménagées.
Sur un guéridon tremble, dans une veilleuse de
vieux Sèvres, une petite étoile timide, à qui les joyeux
rayons du soleil, qui filtrent par l’interstice des rideaux
et des volets, ont enlevé sa nocturne auréole ; car l’on
croyait que madame rentrerait de bonne heure, au sortir
de l’Opéra, et les préparatifs de son coucher avaient été
faits comme à l’ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:30

Les dessus de portes, en camaïeu lilas tendre,
représentent des aventures mythologiques et galantes.
Le peintre a mis beaucoup de feu et de volupté dans ces
compositions, qui inspireraient, par la manière agréable
et leste dont elles sont touchées, des idées amoureuses
et riantes à la prude la plus rigide et la plus collet
monté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:30



La tenture, semblable aux rideaux, est retenue par
des ganses, des cordes à puits et des noeuds d’argent.
Cette tapisserie a l’avantage, par l’extrême fraîcheur de
ses teintes, de faire paraître épouvantables et
enluminées comme des furies toutes les personnes qui
n’ont pas, comme Éliante, un teint à l’épreuve de tout
rapprochement. Cette nuance a été malicieusement
choisie par la jeune comtesse pour faire enrager deux de
ses meilleures amies que l’abus du rouge a rendues
jaunes comme des coings, et qu’elle affecte de recevoir
toujours dans cette pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:30

Des miroirs avec des cadres rocaille remplissent
l’entre-deux des croisées ; il ne saurait y avoir trop de
glaces dans la chambre d’une jolie femme ; mais aussi
je casserais volontiers celles qui sont exposées à
doubler de sots visages. Est-ce que ce n’est pas assez de
voir une fois la présidente et la vieille douairière de
B... ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:31


La cheminée est chargée de mages de la Chine, de
groupes de biscuit et de porcelaine de Saxe. Deux
grands vases en vert céladon craquelé, richement
montés, garnissent les deux angles. Une superbe
pendule de Boule, incrustée d’écaille, et dont l’aiguille
est sur le chemin de trois heures, pose sur un piédouche
d’une égale magnificence et terminé par des feuillages
d’or. Devant la cheminée où brille une grande flamme,
un garde-feu en filigrane argenté se replie plusieurs fois
et se brise à un angle aigu. Des écrans de damas avec
des bois sculptés, une duchesse et un métier pour broder
au tambour, complètent l’ameublement de ce côté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:31


Un paravent en véritable laque de Chine, tout
chamarré de hérons à longues aigrettes, de dragons
ailés, d’arbres palmistes, de pêcheurs avec des
cormorans sur le poing, empêche le perfide vent coulis
de pénétrer dans ce sanctuaire des Grâces ; un tapis de
Turquie, apporté par M. le comte qui fut autrefois
ambassadeur près la Sublime Porte amortit le bruit des
pas, et de doubles volets matelassés empêchent les sons
extérieurs de pénétrer dans cet asile du repos et de
l’amour. Telle était la chambre à coucher de la
comtesse Éliante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.    Sam 27 Juil - 23:31


Nous espérons que, par la littérature de
commissaire-priseur où nous vivons, l’on nous
pardonnera aisément cette description un peu longue, en
songeant qu’il ne tenait qu’à nous qu’elle le fût deux
fois plus, et que personne n’aurait pu nous faire mettre
en prison pour cela.


Revenir en haut Aller en bas
 
Théophile Gautier. (1811-1872) Le Petit Chien De La Marquise. IV Pompadour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théophile Gautier (1811-1872)
» Théophile Gautier (1811-1872) SÉRÉNADE
» Théophile Gautier (1811-1872) LE POETE ET LA FOULE.
» Théophile Gautier (1811-1872) LA LUNE.
» Théophile Gautier (1811-1872) ADIEUX A LA POÉSIE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: