PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:47

Préface-dédicace 
À mon très cher et très distingué compagnon d’enfance, 
James D. Edgar, 
député au Parlement fédéral. 

Mon cher ami, 
Pendant que j’écrivais ce petit livre, tout rempli et pour ainsi dire tout 
palpitant de souvenirs qui nous sont communs, ton nom est venu tant de fois 
se mêler joyeusement à ces réminiscences, que, au moment de rédiger une 
préface, je le retrouve tout naturellement sous ma plume. 
Qu’il y reste, même sans ta permission!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:48

En même temps que le livre te rappellera des lieux, des noms et des 
incidents sans doute plus ou moins frustes dans ta mémoire, la préface te 
parlera des chaudes et naïves amitiés du temps passé. 
Il me semble que, par cela même, elle te fera mieux reconnaître les 
horizons décrits, elle te peindra plus frappantes et plus vraies les scènes 
évoquées, elle te donnera plus vive et plus sincère la vision rétrospective 
des choses envolées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:48

Ces évocations sont, du reste, mon cher Edgar, notre seule chance de 
revivre un peu nos premières années: car les lieux mêmes, autant dans leur 
aspect physique que dans leur physionomie morale, sont bien changés. 
En jetant les yeux sur le plateau de Lévis, par exemple, en y embrassant 
du regard ces édifices considérables, ces rues bordées d’arbres et 
d’habitations élégantes, il te serait impossible de reconnaître le théâtre de 
nos ébats de gamins et de nos longues rêveries d’adolescents. 
Tu ne retrouverais plus la Commune, avec ses tranchées historiques, ses 
monticules se succédant pêle-mêle comme les vagues de la mer, ses étroits
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:48

sentiers se faufilant à travers les bouquets épars des coudriers, des cenelliers 
et des cerisiers à grappes. 
Tu chercherais en vain les prairies frangées de broussailles épineuses, et 
plantées par-ci par-là de vieux ormes aux branches en ogive, où nous 
allions, pour nous amuser, aider à la fenaison. 
C’est à peine si tu trouverais, au haut de la falaise qui domine le Saint-
Laurent, un petit coin de roc où t’asseoir pour jouir encore une fois du 
spectacle, toujours grandiose et toujours beau, du soleil sombrant derrière la 
gigantesque arête du rocher de Québec, et pour écouter s’endormir le grand 
fleuve, avec ses bruits et ses rumeurs, dans le calme de la nuit tombante. 
T’en souviens-tu?...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:48

Combien de fois, par les soirs limpides et parfumés, ne nous sommesnous 
pas arrêtés là, le front moite et la pensée étrangement troublée par je ne 
sais quelle nostalgie du rêve! 
Combien de fois ne sommes-nous pas venus là tous deux, poètes de 
l’avenir, dans le recueillement et la solitude, demander aux caresses 
rafraîchissantes des brises, aux murmures confus et berçants de la vesprée, 
aux mille et une splendeurs embrasées du couchant, le secret de ces 
émotions vagues dont l’envahissement étreignait si délicieusement nos 
coeurs de quinze ans! 
Premiers cris de l’âme! 
Premières vibrations intérieures!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:48

Premiers tressaillements de la jeunesse qui va fleurir! 
Vos ivresses inquiètes ne s’oublient jamais. 
Toute la vie en garde une espèce d’ébranlement mystérieux et doux. 
Oui, bien des choses sont changées. 
Les vastes champs que nous foulions à la raquette; les estacades 
flottantes où notre canot de pêche reposait à l’abri du vent; les anses 
sablonneuses où nous allions faire nos plongeons de jeunes canards, tout 
cela est disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:48

Les rails du Grand-Tronc et de l’Intercolonial ont bouleversé tout cela, 
et bien d’autres choses. 

C’est sur l’ancien quai Lauzon, construit par sir John Caldwell, et 
restauré à neuf, que s’embarquent aujourd’hui les voyageurs pour New-
York et San Francisco... quand il y en a. 

Une vaste usine s’est élevée sur l’emplacement même de la maison dont 
la cave recéla les cadavres qu’y enfouissait le vieux meurtrier Lanigan, resté 
vivant dans les souvenirs populaires sous le nom du « docteur 
Linguienne »... et dans le carnet des savants, sous celui du « docteur 
l’Indienne ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:48

Le château Tweedle a été rasé par un incendie.
À bas aussi la vieille colonne qui rappelait l’endroit rendu célèbre par le 
gibet de la Corriveau. 

Les canots d’hiver, ces vieux adversaires de la banquise, ont vu leurs 
avirons vaincus par les hélices de puissants bateaux à vapeur qui se rient 
aujourd’hui des débâcles du « Lac », comme des tempêtes de janvier. 
Plus de wigwams montagnais éparpillés sur la grève d’Indian Cove: un 
gigantesque bassin de radoub - puissent les muses me le pardonner aussi 
volontiers que les électeurs de l’endroit! - a pris leur place. 
Le mai de Tempérance, la boutique à Gnace, la flûte à Gaudreault, la 
meute à Batoche, tout cela est allé rejoindre les neiges d’antan. 
Et les vieux? partis aussi les uns après les autres. 
Je ne suis même pas bien sûr que la mare à Pompon soit encore à sa 
place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:49

Mais il n’y a pas que de ce côté du fleuve où la main du temps ait laissé 
des traces de son passage. 
Québec aussi - oui, mon ami, Québec lui-même! - se transforme petit à 
petit. 
La basse ville a vu deux maisons se construire dans les dix dernières 
années; Saint-Roch prend des allures commerciales sérieuses; Saint-
Sauveur s’allonge et se donne le luxe d’une église décorée par un vrai 
peintre. 
Une gare de chemin de fer longe l’anse où ne débarquaient autrefois que 
les huîtres de Caraquette et les harengs du Labrador. 
Les vieilles portes militaires sont démolies, et remplacées, pour la 
plupart, par des barrières à tournure féodale, avec mâchicoulis et 
échauguettes en poivrières, - un éloquent défi au statu quo traditionnel. 
L’ancienne cathédrale, devenue basilique cardinalice, a refait sa toilette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace    Jeu 13 Juin - 7:49

Il y a le bassin Louise, le nouveau parlement, un palais de justice neuf, 
deux clubs d’amis, où l’on se dévore encore mieux que dans les sociétés 
patriotiques ou de Secours mutuel. 
L’historique château Saint-Louis est allé rejoindre les ruines du collège 
des Jésuites et du vieux poulailler législatif où s’est bâclée la constitution 
qui nous rend heureux depuis 1867. 
Et - circonstances qui frapperont nos neveux d’admiration - la rue 
Saint-Jean a failli s’élargir, après quarante ans d’efforts; et l’on commence, 
paraît-il, à construire un hôtel aux dépens de la Confédération, représentée 
par mon ami Van Horne!
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Préface-dédicace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: