PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Oneille I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Oneille I    Jeu 13 Juin - 7:53

Oneille

Pourquoi, lorsqu’on parle de Québec, est-on toujours porté à dire « la 
bonne vieille ville »? 
Cela n’est certainement pas dû à ses traditions guerrières et 
chevaleresques, ni à l’aspect grandiose de son site presque sans rival au 
monde - pas plus qu’à la physionomie quelque peu rébarbative que lui 
prêtent sa menaçante citadelle et sa longue ceinture de canons accroupis 
comme des dogues. 
Cela n’est pas dû non plus à ses ruelles étroites et tortueuses, où les 
trottoirs ont l’air de se tasser le long des murailles pour laisser passer les 
piétons sur la chaussée. 
Non; ce titre de « bonne vieille ville », qui réveille on ne sait quelle 
idée de bonhomie familière et douce, Québec le doit principalement aux 
moeurs patriarcales, pour ne pas dire à l’allure un peu surannée de sa 
population.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Oneille I    Jeu 13 Juin - 7:53

Nulle part ailleurs ne rencontre-t-on, si nombreux et si caractérisés, ces 
respectables citadins aux habitudes régulières comme un mécanisme de 
jaquemart, flottant dans ces longues redingotes aux basques pendantes, si 
fort en vogue il y a quarante ans, bons bourgeois cravatés à la polonaise, 
qu’on dirait descendus tout d’une pièce de ces moulures bronzées dont 
Plamondon encadrait ses toiles vigoureuses, et Théophile Hamel ses 
portraits aux fins coups de pinceau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Oneille I    Jeu 13 Juin - 7:53

Nulle part, sur le continent, ne retrouve-t-on, relevées comme ici par une 
pointe de sans-gêne pleine de saveur, ces charmantes manières, quelque peu 
ancien régime, qui rappellent vaguement l’exquise odeur de vétusté 
enfermée au fond des tiroirs aux souvenirs. 
Mais en réalité quelle différence entre le Québec d’aujourd’hui et le 
Québec d’il y a cinquante à soixante ans, par exemple!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Oneille I    Jeu 13 Juin - 7:53

Les vieux ne s’y reconnaissent plus. 
C’est de leur temps, paraît-il, qu’on était patriarcal pour tout de bon 
dans la « vieille ville ». 
Si vous le voulez bien, nous allons remonter ensemble jusqu’à cette 
époque lointaine, pour étudier le caractère d’un de ces bons types du 
Québec de jadis, type que la tradition a fait légendaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Oneille I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: