PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot II   Jeu 13 Juin - 10:25

II

L’individu qui venait d’interrompre la fête publique, en créant cette
diversion, était un étrange original bien connu de tout Québec, dont il a fait
la gaieté durant plus d’un demi-siècle.
Qui de ma génération ne s’en souvient pas?
Qui ne l’a pas un peu taquiné?
Il s’appelait Langlois - Michel Langlois - de son vrai nom; mais
nombre de Québecquois, de ses voisins même, l’ont toujours ignoré.
Tout le monde l’appelait Grelot, simplement Grelot.
Et cela suffisait: il était connu.
Comment ce burlesque sobriquet lui avait-il été appliqué? Cela se
perdait dans la nuit des temps et dans l’incertitude des suppositions.
Probablement comme tous les autres sobriquets. Un hasard vous
l’attire; vous vous en fâchez, et vous en voilà affublé pour le reste de vos
jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot II   Jeu 13 Juin - 10:25

On raconte qu’un dimanche, en sortant de l’église du faubourg Saint-
Roch, sa paroisse, Michel Langlois, qui était alors un jeune homme de
bonne mine et de moyens, paraît-il, fit la remarque, sur un ton de
mécontentement assez naturel, qu’un maladroit venait de lui froisser son
haute-forme, - un castor tout neuf.
Que diable! tout le monde n’a pas la patience d’un ange.
- Satané grelot! dit-il, il a bossué mon chapeau!
Pourquoi grelot? on n’en sait rien.
Cette expression lui était peut-être venue sur les lèvres, à son insu, sans
avoir dans son esprit aucune signification spéciale.
Il l’avait sans doute laissé échapper d’une manière inconsciente, sans y
attacher aucune portée injurieuse.
Il avait dit grelot, comme il aurait dit toute autre chose.
Mais il avait dit grelot.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot II   Jeu 13 Juin - 10:25

Et ce mot-là devait peser d’un poids terrible sur sa destinée.
Grâce à lui, le jeune homme respectable et bien mis, plein de force et
d’espérance, qui l’avait prononcé, vit tout s’écrouler autour de lui.
Il manqua sa carrière, perdit sa fortune et même son nom, traîna durant
soixante ans une existence de paria, et mourut fou.
Voici ce qui était arrivé.
Un gamin - il y en a toujours dans ces circonstances-là - qui avait
entendu l’exclamation malencontreuse, frappé de la consonance des mots
grelot et chapeau, se mit à fredonner, sans malice, mais sur un ton quelque
peu gouailleur:
Satané grelot!
Qu’a bossué mon chapeau!
Satané grelot!
Qu’a bossué mon chapeau!
Michel, qui n’était pas d’humeur à goûter la plaisanterie, se fâcha,
interpella le gamin, voulut lui imposer silence.
Ce fut bien pire.
L’incident tourna en charivari.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot II   Jeu 13 Juin - 10:25

Les gamins - d’autres étaient venus à la rescousse - chantaient à tuetête
:
Grelot! Grelot!
T’a bossué mon chapeau!...
Après les enfants, d’autres vinrent.
Les loustics de tous les âges s’en mêlèrent.
On ne chantait plus: « T’a bossué mon chapeau! » on criait Grelot tout
court:
- Grelot! Grelot! Grelot! sur tous les tons et dans toutes les clefs, avec
des accents suraigus de soprano et des ronflements de basse-taille, soutenus
par un concert de glapissements, de miaulements et de hurlements sans nom.
Michel fut ramené chez lui par des personnes charitables, les vêtements
en désordre, le chapeau fatal sur les yeux, et dans un état d’exaspération qui
le retint trois jours au lit.
C’est là l’histoire qu’on racontait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: