PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:06

VI


Un des incidents les plus sérieux de la vie de Grelot fut son voyage à
Montréal.
À quelle époque eut-il lieu? Les renseignements recueillis sur ce point
sont contradictoires.
Ce dut être vers 1850.
Mais l’époque est de peu d’importance.
Qu’il suffise de dire que, ne pouvant plus sortir de chez lui sans ameuter
la population, et dégoûté d’une pareille vie, Grelot eut une inspiration bien
naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:06

Un beau matin, il se dit que la situation n’était plus tenable, qu’il valait
mieux fuir devant la tempête, et il se décida à émigrer.
Le temps seulement de mettre ordre à ses petites affaires, et, le samedi
suivant, après avoir secoué la poussière de ses sandales, et sans doute
murmuré, sur un ton un peu moins poétique probablement, le fameux


« Ingrate patrie, tu n’auras pas mes os! » il se dissimulait, arme et bagages,
dans un recoin de l’entrepont du John-Munn, qui était alors le roi du Saint-
Laurent.
Le lendemain matin, notre homme mettait le pied sur le débarcadère de
Montréal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:06

Quelle différence! quel changement!
Il n’en revenait pas.
Tout ravi de pouvoir circuler dans la foule sans être en butte aux
attaques malveillantes, il logea ses effets chez un hôtelier de la rue Saint-
Paul, déjeuna avec un appétit qu’il n’avait pas ressenti depuis vingt ans,
risqua un bout de toilette - ce qui ne lui était pas arrivé depuis nombre
d’années non plus - et, comme c’était un dimanche, il se fit indiquer l’église
de Notre-Dame, et partit pour la messe.
Le pauvre homme se pâmait dans une jubilation extatique.
Il avait donc trouvé ce après quoi il soupirait depuis si longtemps: la
paix!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:06

La paix, avec le droit de vivre au soleil comme tout le monde, sans
entendre le mot méchant, la sanglante ironie, le maudit sobriquet, retentir à
ses oreilles!
Une nouvelle existence lui souriait.
Il trouvait les rues belles, la vie bonne.
Il lui prenait des envies de sauter au cou des passants.
Il aurait voulu remercier les petits enfants de ce qu’ils ne l’assaillaient
pas de leurs huées.
Il pardonnait tout le passé, en considération de la joie sereine et douce
du présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:07

Hélas! cette joie n’était qu’une trouée lumineuse dans l’existence du
paria.
Elle devait s’effacer vite, et le joug allait retomber plus lourds et plus
accablant que jamais sur les épaules du misérable.
Il avait assisté et prié à l’office: une atroce déconvenue l’attendait à la
sortie de la messe.
Ce fut l’exubérance même de sa joie qui le perdit.
Je l’ai dit plus haut, ses cheveux, qu’il portait longs, avaient blanchi
avant l’âge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:07

La vie qu’il menait depuis si longtemps lui avait donné un regard
rébarbatif et louche, un oeil chassieux et rougi, une démarche inquiète.
Il se retournait à chaque instant, comme mû par un ressort à brusque
détente.
Tout cela lui composait une allure hétéroclite que les étrangers ne
pouvaient s’empêcher de remarquer.
Mais ce qui devait le compromettre plus que tout le reste, c’était son air
de satisfaction débordante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:07

Il s’attarda sur le parvis, le parcourant de long en large, allant de groupe
en groupe, la mine éveillée, saluant respectueusement à droite et à gauche
avec une expression d’épanouissement béat, qui faisait le plus singulier effet
sur cette physionomie depuis si longtemps désaccoutumée à sourire.
Par moment, il se rengorgeait dans une attitude qui semblait dire:
- Eh bien, vous autres là-bas, vous pouvez me lorgner à votre aise; je
vous défie bien de le dire!
Et, à la pensée de son cauchemar habituel, un éclair passait dans ses
sourcils en broussailles, et une imprécation énergiquement mâchonnée
venait expirer sur sa lèvre, dans une grimace moitié colère, moitié réjouie.
On l’observait du coin de l’oeil.
La curiosité s’éveilla.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:07

- Quel est ce type? se demandait-on.
- Sais pas.
- Drôle de pistolet!
- D’où sort-il?
- Ce doit être un étranger.
- Un original tout de même.
On se mit à l’examiner de plus près; et - tout en chuchotant - petit à
petit, le cercle des curieux se resserra autour de lui.
Si bien que le pauvre Grelot, qui commençait à craindre pour son
incognito, songea qu’il était temps de s’éclipser.
Les rangs s’ouvrirent devant lui; mais il était trop tard.
Un jeune commis voyageur, qui avait sans doute été témoin de
quelqu’une de ses équipées dans la capitale, venait de le reconnaître.
- Tiens, tiens, tiens, fit-il à demi-voix, c’est Grelot!
- Qui ça, Grelot!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:07

En entendant le mot fatal, Grelot bondit comme un jaguar piqué par une
tarentule.
- Satan! cria-t-il, la canne levée; scélérat! Tu dois venir de Québec,
toi, vipère maudite!
Le reste se perdit dans un immense éclat de rire.
- Grelot! Grelot! cria-t-on.
- Embrouille! embrouille!
- T’as qu’à voir!
- Veux-tu bien te taire!
- Tu dis ça pour rire!
- Répète donc!
- Grelot! Grelot! Grelot!
Une tempête, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI   Jeu 13 Juin - 11:08

La scène était nouvelle; le succès devait être énorme.
Les vitrines de la rue Notre-Dame - rue bien étroite alors - ainsi que les
fenêtres de la place Jacques-Cartier tintèrent longtemps aux exclamations
bruyantes de la procession d’un nouveau genre qui reconduisit, jusqu’à son
hôtel, le pauvre Grelot, vociférant comme un damné, et marchant à reculons,
pour faire face, avec son arme, à la turbulente et impitoyable cohue.
Le lendemain soir, quand la cloche du John-Munn - à cette époque les
cornets à vapeur étaient encore inconnus - sonna le départ pour Québec,
dans un recoin de l’entrepont, qui semblait lui être familier, assis sur une
vieille malle couverte en peau de loup-marin pelée et garnie de clous jaunes,
un pauvre voyageur à cheveux blancs pleurait, abîmé dans le deuil de sa
dernière illusion.
- Ils sont encore pires qu’à Québec, murmura-t-il en sanglotant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Grelot VI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: