PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Drapeau III

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Drapeau III   Jeu 13 Juin - 11:16

III

Le grand-père de Drapeau - Jacques-Placide - était né à Saint-Michel-
de-Bellechasse, d’une famille de colons établie dans le pays depuis les
commencements de l’immigration française, et originaire de Fonteney-le-
Comte, en Vendée.
Pendant la guerre de Sept Ans, il avait pris les armes comme tout le
monde, et combattu vaillamment pour la suprématie de la France dans le
nouveau monde.
Deux ans il avait grignoté la ration de pain noir qu’on distribuait aux
meurt-de-faim qui composaient la garnison de Québec.
Il avait vu de loin la fumée des campagnes incendiées.
Et, blessé sur le champ de bataille d’Abraham, il avait pu suivre des
yeux les troupes anglaises entrant dans la ville derrière « monsieur le
marquis » mourant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Drapeau III   Jeu 13 Juin - 11:16

Le soldat était retourné dans ses foyers, la fureur dans l’âme, et n’ayant
qu’un espoir au coeur, celui de la revanche.
La France vaincue, le pays au pouvoir de l’ennemi, cela lui faisait l’effet
d’un cauchemar; et dans les cercles du village, aux veillées de la chaumière,
le pauvre invalide s’efforçait de ranimer le courage de ses compatriotes en
leur parlant toujours de ces secours de France qui devaient infailliblement
nous rendre la victoire, mais qui n’arrivaient jamais.
Montréal avait capitulé.
Lévis, après avoir brûlé ses drapeaux dans l’île de Sainte-Hélène, s’était
rembarqué pour la France.
Les semaines, les mois, les années même s’écoulèrent.
Et l’on espérait toujours dans l’angoisse et la détresse...
Enfin - au lieu de la flotte libératrice si longtemps attendue - une
nouvelle terrifiante, incroyable, arriva:
Louis XV avait cédé le Canada aux Anglais!
Ce fut d’abord un haussement d’épaules général.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Drapeau III   Jeu 13 Juin - 11:17

La France accepter sa défaite!
Tout un peuple livré comme une marchandise!
Le Canada aux Anglais, allons donc!
La chose était tellement invraisemblable, qu’on refusa obstinément d’y
croire, jusqu’au jour où, du haut de toutes les chaires du pays, les ministres
de la religion durent officiellement annoncer l’événement et prêcher la
soumission au nouveau régime.
Ce fut un cri de protestation universelle.
- Jamais! jamais! s’écriait-on; jamais nous ne serons des Anglais.
Nous mourrons français. Vive la France!...
Drapeau, lui, pleurait de rage, et se rongeait les poings.
Devant l’attitude menaçante des populations, le clergé - qui craignait
sans doute pour nous le sort des malheureux Acadiens - redoubla d’efforts
pour engager le peuple des campagnes à accepter, comme celui des villes,
un ordre de choses imposé par la force, et contre lequel toute résistance était
inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Drapeau III   Jeu 13 Juin - 11:17

- C’est maintenant le pouvoir établi, mes frères, disait chaque pasteur
dans son prône du dimanche; c’est l’autorité légitime: Dieu vous
commande de vous soumettre et d’obéir.
C’était là la thèse que développait le curé de Saint-Michel-de-
Bellechasse, dans son sermon du 13 juillet 1763, lorsqu’un homme se leva
dans la nef et interrompit violemment le prédicateur.
C’était le soldat Drapeau.
- Monsieur le curé, dit-il, voilà assez longtemps que vous prêchez pour
les Anglais, prêchez donc un peu pour le bon Dieu maintenant!
Cette algarade fit scandale, comme on le pense bien; et son résultat,
grâce à la gravité exceptionnelle des circonstances, fut déplorable.
Deux paroisses - Saint-Michel et Saint-Valliers - qui avaient pris fait et
cause contre leur curé commun, furent excommuniées en bloc par Mgr
Briand, alors évêque de Québec.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Drapeau III   Jeu 13 Juin - 11:17

La révolte dura des années; et l’on montre encore l’endroit proface où
furent inhumés, sans les prières de l’Église, cinq des rebelles - trois
hommes et deux femmes - qui ne voulurent jamais faire leur soumission.
Ces naïfs croyants renoncèrent à leur salut éternel pour rester fidèles à la
France.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Drapeau III   Jeu 13 Juin - 11:17

Je respecte l’arrêt qui les frappa, sans doute;
Mais lorsque le hasard me met sur cette route,
Sans demander à Dieu si j’ai tort en cela,
Je découvre mon front devant ces tombes-là!
Quant à Drapeau, il était sorti de l’église en chantant à tue-tête:
À cheval, gens d’armes!
À pied, Bourguignons!
Montons en Champagne,
Les Anglais y sont!
Le malheureux était devenu fou.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. Drapeau III
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: