PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:52

Rappel du premier message :

Cardinal
I

Le visiteur qui, de 1850 à 1864, entrait dans l’ancien parlement de
Québec, était sûr de rencontrer, soit dans un couloir, soit dans un autre, un
petit homme, vif, allègre, grisonnant, un peu chauve, toujours découvert,
attentif, d’une politesse exquise, l’air d’un homme qui fait les honneurs de
chez soi.
Et si ce visiteur, encouragé par l’allure avenante et accorte du petit
homme, lui eût demandé où se trouvait le bureau de monsieur le greffier, il
n’eût pas manqué de recevoir la réponse suivante:
- Monsieur, procédez tout droit devant vous, puis courbaturez à gauche,
et frappez à la porte proxime. Monsieur le greffier siège en ce moment dans
ses indépendances privées.
Pas moyen de s’y méprendre, on avait affaire à Cardinal, ou plutôt à
Monsieur Cardinal, le chef des huissiers du parlement, le messager en chef,
pour me servir de l’expression reçue.
Son nom était Leroux dit Cardinal.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org

AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR


Nombre de messages : 126575
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:54


- M. Blake a-t-il fait un discours ce soir? lui demande quelqu’un.
- Non, monsieur, répond-il, un tout petit épithalame seulement.
- On parle beaucoup des belles-mères, disait-il un jour; mais il est
surérogatoire qu’il y en a aussi de bien mal engendrées.
- Allez-vous passer vos vacances à la ville, monsieur Cardinal? lui
demandais-je un beau matin, histoire de le faire parler.
- Ma foi, non, monsieur, me répondit-il; Mme Cardinal et moi, nous
avons concubiné d’aller passer quelque temps à Lorette.
Il appelait les maringouins d’affreuses myriades épicuriennes.
À cause des piqûres, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:54


Il n’aimait pas à monter dans la tour centrale du parlement; il était trop
sujet au « prestige », suivant son expression.
Quand le siège du gouvernement fut transféré à Ottawa, Cardinal dut
quitter Québec, lui aussi.
Ce fut un exil.
Jamais il ne put s’acclimater entièrement dans la nouvelle capitale.
- Cette cité, disait-il, est dans un tel état de pulvérulence, que mon
épouse, Mme Cardinal, est revenue l’autre jour au domicile, le rayon visuel
obstrué d’atomes et de molécules.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:54



Quand on éleva la statue en marbre de la reine Victoria, qui se trouve au
centre de la bibliothèque du parlement, il demandait aux gens s’ils avaient
vu le « figuratif personnel » de Sa Majesté.
- On aurait dû l’intégrer au dehors, ajoutait-il; sa suprématie aurait
peut-être obtempéré sur les moeurs des citadins; car je ne sais pas s’ils sont
aveuglés par l’envahissement prématuré du négoce mercantile, mais l’autre
soir, parce qu’une maison péremptoire à la mienne s’est ignée par accident,
et qu’elle n’était pas sauvegardée d’assurances, on a affronté les pompiers,
sans réfléchir qu’il devrait y avoir une administration responsable pour la
catégorie des boyaux. Je n’aime pas ces préjudices extrajudiciaires! Il en
résulte toujours quelque chose à notre détritus.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:54

Un édifice qui n’était pas en ligne avec la rue - qui était en retrait, pour
me servir du terme technique - s’appelait dans son vocabulaire un édifice
rétrospectif.
- Comment trouvez-vous ma salle des séances, me demandait-il un jour
que je visitais le parlement d’Ottawa pour la première fois.
- La chambre des Communes? elle est bien gauchement construite à
mon avis.
- N’est-ce pas? Ce n’est pas comme à Québec.
- Ma foi, non!
- C’est l’acoustique qui est surtout récalcitrante.
- De quoi cela dépend-il, savez-vous?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:54


- Si je le sais! je l’ai proclamé plus d’une fois, allez! La salle aurait dû
être construite en encyclique, voilà tout.
- C’est une idée.
- Ils ont tout fait pour parodier à l’inconvénient, Monsieur. Ils ont été
jusqu’à établir des croisières de fil d’alton; inutile. On ne s’entend pas
parler. L’autre jour, j’ai éjaculé à Lapointe, un des messagers, l’ordre d’aller
me chercher un marteau et des broquettes. Il m’a apporté mon manteau et
des raquettes.
- Tiens, tiens!
- C’est sacramentel, Monsieur. Et, plus que cela, une fois je lui demande
une vrille; devinez ce qu’il m’apporte.
- Un rabot?
- Non; une douzaine d’oeufs.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:59

- L’acoustique laisse un peu à désirer en effet.
- N’est-ce pas? je l’ai fait remarquer souvent aux ministres: cela
dépend de ce que les orifices équilatéraux des galeries sont trop parallèles
avec les concavités rectangulaires de l’appartement.
- Cela me semble très judicieux en effet; et l’on ne vous a pas écouté?
- Hélas! Monsieur, il est trop tard; il faudrait tout réitérer en neuf.
Connaissez-vous M. l’abbé Tanguay?
- Très bien.
- Il pensionne chez moi, vous savez.
- Ah!
- En voilà un qui ne fait pas de l’ouvrage à recommencer!
- Un homme de mérite.
- Il est en train d’écrire un livre miraculeux, Monsieur; un livre où sera
réverbéré le fondement de toutes les familles canadiennes.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:59


Je n’ai pas besoin de vous dire si je commençais à avoir mal aux côtes.
- J’aime toujours à voir les vieux amis de Québec, ajouta-t-il en
concluant. Ce matin, je vous ai aperçu nébuleusement sous le frontispice,
mais je n’étais pas sûr que ce ne fût pas votre ressemblance corporelle.
Je n’exagère pas; j’ai par devers moi les notes que je ne manque point
de prendre sur les lieux et sur l’heure.
On voit que, contrairement à l’habitude presque générale chez ses
compatriotes, Cardinal faisait des efforts pour bien parler.
Ce n’est pas lui qui aurait dédaigneusement traité de puristes ceux qui
travaillent à élaguer de notre langue les locutions vicieuses et les
expressions vulgaires dont on la parsème comme à plaisir.
Il faisait preuve de bonne volonté au moins.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:59

Malheureusement, comme on l’a vu, son savoir lexicographique ne
répondait pas à ses aspirations; et ses tentatives d’atteindre au beau langage
n’étaient pas toujours couronnées du plus brillant succès.
Ses efforts portaient quelquefois à faux.
On sentait à la rigueur ce qu’il voulait dire; mais pour bien traduire sa
pensée, il fallait souvent aller chercher le mot propre ailleurs que dans sa
phrase.
Mais cela n’implique pas qu’il fût dénué d’esprit.
Non.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I    Jeu 13 Juin - 20:59

S’il n’avait pas souvent l’expression juste, il avait presque toujours la
pensée correcte, et quelquefois même le mot pour rire.
Il aimait, en dehors des séances de la Chambre, à s’approcher de certains
députés, avec qui il échangeait quelques paroles en plaisantant.
Un jour, il s’adresse à feu M. Cheval de Saint-Jacques:
- On dit, monsieur Cheval, que M. Cauchon n’a plus envie de vous
endêver au sujet de votre vocable.
- Pardon?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: AAA   Jeu 13 Juin - 21:00

- M. Cauchon... il ne se moquera plus, comme on dit, de votre nom.
- Je ne crois pas, répond l’ancien député de Rouville. « On ne s’appelle
pas Cheval, me disait-il, ça n’a pas de sens commun. » - « En effet, lui ai-je
répondu, il y a du sang beaucoup plus commun que du sang de cheval; du
sang... avec lequel on fait du boudin, par exemple. »
- Je supposais bien, reprit mon ami, que, vous appelant Cheval, vous
n’en étiez pas plus humilié que je ne suis orgueilleux de m’appeler Cardinal.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Cardinal I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: