PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:32

George Lévesque

- Cré baguette! l’eau z’est claire à ce matin... t’entends bien, écoute, 
mon ami!... ma foi de gueux, que c’est une vraie philomène. On dirait, 
Shakespeare! que la mer va virer en cristal, potence!... 
À la rigueur, ce qui précède peut s’écrire tant bien que mal. Mais ce que 
la meilleure plume du monde ne saurait rendre, c’est l’accent, les 
intonations, l’emphase toute particulière avec lesquels ces paroles étaient 
prononcées.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:32

Si je pouvais le faire, je n’aurais pas besoin de me creuser la tête pour 
chercher un sujet de poème, il serait tout trouvé. 
Nous étions sur le quai de Saint-Denis - un quai qui porte le nom de 
Saint-Denis, parce qu’il a fallu le construire dans la paroisse voisine, c’est-
à-dire à la Rivière-Ouelle, - et nous attendions le bateau de Kamouraska, 
qui devait nous transporter à Québec. 
Celui qui parlait était un homme de quarante-cinq à cinquante ans, l’air 
important, rasé de frais, en chapeau de paille, veston, gilet et pantalon de 
toile blanche, avec une grosse chaîne d’or passée à la boutonnière, les deux 
mains dans les poches, dans l’attitude d’un homme tout à fait chez lui. 
C’est qu’en effet, si le quai de Saint-Denis n’était pas à sa place à la 
Rivière-Ouelle, George Lévesque, au contraire, était bien chez lui sur le 
quai de Saint-Denis.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:33

Il en avait fait son domaine privé.
C’était sa promenade du matin, du midi et du soir.
C’était son cadre, presque son piédestal.
Il faut ajouter que c’était aussi son gagne-pain.
Quand le gouvernement - en 1854 - avait construit cette jetée de douze
cents pieds sur la pointe déserte qui s’avance dans le fleuve au nord-est de 
la Rivière-Ouelle, et qu’on appelle la Pointe-aux-Orignaux, George

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:33

Lévesque était venu y établir un hôtel, qu’il appelait sa chaumière, et où, s’il 
n’a point précisément fait fortune, il a du moins trouvé moyen de vivre à son 
aise jusqu’à l’année dernière. 
Il est bon de constater qu’il était célibataire, ce qui lui permettait de 
simplifier considérablement son budget. 
George Lévesque - les deux noms n’allaient jamais l’un sans l’autre - 
était célèbre dans tout le bas du fleuve. 
T’entends bien, écoute, mon ami... torrieux! George Lévesque était 
connu comme un honnête homme, batêche! depuis le cap Chatte, alorsse! 
jusque... enfin! jusqu’à Québec, indubitablement! 
Le fait est que pour les habitants des « paroisses d’en bas », George 
Lévesque se confondait avec la Pointe de la Rivière-Ouelle elle-même. 
C’étaient deux choses inséparables.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:33

On ne concevait pas plus la Rivière-Ouelle sans George Lévesque que 
George Lévesque sans la Rivière-Ouelle. 
Un évêque ordinaire peut s’absenter, faire un voyage, quitter son siège 
épiscopal; il est remplacé par un grand vicaire. 
George Lévesque, lui, n’ayant point de grand vicaire, t’entends bien, 
écoute!... quand il partait, il ne restait plus rien. 
La Pointe de la Rivière-Ouelle n’existait plus. 
Aussi n’ai-je jamais connu un homme pour se multiplier comme lui. 
Il était dans tous les coins, voyait tout, savait tout, avait l’air de tout 
conduire. 
Il est bon d’ajouter qu’il ne faisait jamais rien, absolument rien! 
On ne lui a jamais vu lever une paille, mais nul ministre d’État, nul 
patron d’usine, nul chef d’atelier n’a jamais paru plus affairé que lui. 
C’était la mouche du coche faite homme, sans cesser de voltiger et de 
bourdonner.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:33

Seulement le bourdonnement se traduisait d’ordinaire comme ceci ou à 
peu près: 
- Bateau de gueux, alorsse!... Voyez donc, voyez donc! Peut-on être si 
négligent... Hélas! t’entends bien, écoute! faut que j’y sois, batêche!... 
Faut que George Lévesque soit là!... Tout le temps, mardi! 
À quatre heures du matin, on le voyait sur le quai, à inspecter le fleuve, 
nonobstant.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:33

Il connaissait le nom de toutes les goélettes du golfe, vainqueur! de tous 
les remorqueurs de Lévis, tord-nom! de tous les caboteurs du Saguenay, 
enfin! 
Il comptait tous les voiliers, et signalait tous les steamers. 
On aurait dit que ces derniers lui devaient un droit de passage; qu’ils 
n’étaient pas en règle tant que George Lévesque ne les avait pas tenus un 
instant au moins au bout de sa longue-vue. 
La Sardinienne, disait-il; ces Allan, t’entends bien, écoute! Des 
requins, blasphème!... indubitablement. 
Ou bien:

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:33

- C’est l’Ontario, cré démons!... Écoute, mon ami! la compagnie du 
Dominion; des crève-faim! Je les maudis quatre-vingt-dix-neuf fois, 
t’entends bien, jusqu’à la septième génération... alorsse! 
Il disait cela sans emportement, sans colère, sans mécontentement 
même. Seulement pour parler. 
Dieu seul compterait les milliers de jurons que j’ai entendus tomber de 
la bouche de George Lévesque. 
Il en saupoudrait sa conversation; il en bourrait ses phrases; son 
langage en était farci.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:34

T’entends bien, écoute, enfin, alorsse, nonobstant, indubitablement 
étaient les seules expressions qui pouvaient faire concurrence à ses batêche, 
ses bateau de gueux, ses batiscan, ses crime, ses vice, ses mardi et ses 
torrieux. 
Et cependant, je ne l’ai jamais vu seulement de mauvaise humeur. 
Ses jurements n’étaient là que pour la sonorité de la phraséologie, pour 
la couleur. 
C’était comme des fleurs de rhétorique dont il aurait parsemé son style. 
Il lançait ses imprécations sans plus s’exciter que s’il vous eût dit 
bonsoir.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
James
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
FONDATEUR ADMINISTRATEUR
avatar

Masculin
Dragon
Nombre de messages : 126575
Age : 53
Localisation : Mon Ailleurs c'est Charleville-Mézières
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I    Sam 15 Juin - 17:34

Il anathématisait les gens avec autant de calme, et avec le même sourire 
aux lèvres, que s’il leur eût souhaité la bonne année. 
- Les Letellier! disait-il, tord-sacre!... les Chapais, victimes!... les 
Caron, les Cimon, les Têtu, tas de crasses! je les envoie, t’entends bien, au 
fin fond... enfin... des enfers, mardi!... indubitablement! 

  
Et cependant il aimait tous ces gens-là; et bien loin de leur vouloir du 
mal, il s’honorait de leur connaissance, et aurait tout fait pour leur être 
agréable. 
Eux le savaient parfaitement, et quand ces propos leur étaient rapportés, 
ils en riaient de bon coeur et n’en gardaient aucune rancune à notre original.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.plumedepoesies.org
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués. George Lévesque III
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: