PLUME DE POÉSIES
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
 

  Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



 	Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II - Page 2 Empty
MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II    	Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Juin - 8:51

Rappel du premier message :

II 

Car il faut vous dire que Marcel Aubin s’exprimait bien rarement en 
prose. 
Pour ma part, je ne l’ai jamais entendu faire usage de cette forme 
vulgaire du langage. 
On aurait dit qu’à l’inverse de M. Jourdain, il faisait de la poésie sans le 
savoir. 
Quand je dis poésie, il faut s’entendre; la poésie de Marcel Aubin 
n’avait qu’une parenté très éloignée avec celle de Lamartine et de Victor 
Hugo. 
Il n’avait pas cette prétention. Du reste, il ignorait probablement le nom 
même de ses augustes rivaux.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



 	Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II    	Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Juin - 8:52

Qu’on ne soit point surpris de voir Marcel Aubin galant et même 
amoureux. 
Si bohème qu’il fût, il avait le coeur tendre, et se piquait de bonne 
compagnie - pourvu qu’on n’exagère pas trop la portée que je donne ici à ce 
mot. 
Il était toujours vêtu d’une façon convenable, et mettait même à cela 
quelque coquetterie, paraît-il. 
Au moins si l’on en juge par la réponse qu’il fit un jour à une jeune fille 
du nom d’Arthémise Caron. 
Celle-ci lui ayant dit: 
- Vous êtes bien faraud aujourd’hui, monsieur Marcel! 
Marcel Aubin avait répondu sans la moindre hésitation, et avec le geste 
qu’on lui connaît: 
Mamzell’ Arthémise,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 	Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II    	Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Juin - 8:52

Si j’économise,
C’est pas sur ma mise.
Il faut que ma ch’mise
Soit blanche et bien mise:
C’est un’ chose admise!
Il avait aussi l’habitude de dire en se rengorgeant et en risquant des 
effets de mollets - avec des résultats plus ou moins désastreux, il faut en 
convenir: 
Quand Marcel Aubin,
La canne à la main,
L’pied dans l’escarpin,
Fait, soir ou matin,
Son p’tit bout d’chemin,
Faudrait voir un peu
Si y a quelqu’monsieur
En habit à queue,
Comme en souliers d’boeufs,
Pour se montrer mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



 	Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II    	Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II - Page 2 Icon_minitimeVen 14 Juin - 8:53

Il appartenait, d’ailleurs, à une famille de cultivateurs à l’aise, bien 
connus dans le comté de Lotbinière. 
Le lieu de sa naissance, il nous le nommait en vers: 
Je suis d’Sainte-Croix,
Ous’ qu’il ne croît
Qu’ de bons écroîts;
Au moins je l’crois.
Dans la langue du pays, écroît veut dire rejeton.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Originaux Et Détraqués.Marcel Aubin II
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: