PLUME DE POÉSIES

Forum de poésies et de partage. Poèmes et citations par noms,Thèmes et pays. Écrivez vos Poésies et nouvelles ici. Les amoureux de la poésie sont les bienvenus.
 
AccueilPORTAILS'enregistrerConnexionPublications
Partagez | 
 

 Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 10:04

Rappel du premier message :

Tempête D’Hiver

La première fois que je fus parrain, dit le juge, ce fut dans une circonstance
assez extraordinaire.

Cela me reporte à plus de quarante ans en arrière. Nous étions en décembre.
Je ne sais plus trop à quel propos et par quel hasard, il devait y avoir, dans
le comté de Charlevoix, une élection pour la législature en janvier, c’est-à-
dire dans quelques semaines.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 11:05

-J’écrirais une lettre.
-À qui?
-Au Petit-Jésus, donc!
-Eh bien, ma chérie, dis-moi ce que tu veux lui dire, au Petit-Jésus; j’écrirai
pour toi, et tu signeras.
-Vrai?
-Tout de suite, si tu veux.
-Et ce sera la même chose?
-Exactement la même chose.
-Oh! cher bon petit papa!...

Et la fillette sauta au cou du petit papa, lequel, un instant après, était
assis à son pupitre, écrivant la lettre suivante dictée mot pour mot par son enfant
gâtée :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 11:05


Cher Petit-Jésus, C’est demain la fête de Noël, et comme j’ai été bien sage,
je mets, comme les autres petits enfants, mes souliers dans la cheminée à papa.
Mais je ne veux pas de cadeaux; donne-moi seulement ton portrait.
Les cadeaux tu les porteras à Rosina qui est sage, elle aussi, mais dont
la mère est veuve et pauvre. Quant à moi, papa et maman me donneront des étrennes
au jour de l’An...

Ici Jeannette sursauta. Une grosse larme, semblable à celle qui l’avait éveillée
un jour en tombant sur sa petite main malade, venait de mouiller le papier où
les doigts fébriles du papa avaient peine à suivre les lignes du transparent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 11:05

-Pourquoi que tu pleures? dit-elle en passant son bras potelé autour du cou de
son père, et en le regardant tendrement dans les yeux.

Celui-ci, trop ému pour répondre, prit son enfant dans ses bras, la pressa
violemment contre sa poitrine, l’enveloppa d’une immense caresse folle, et,
longtemps, longtemps, longtemps, contempla jalousement son trésor à travers les
pleurs de bonheur et d’amour qui lui emplissaient les paupières.
Quand la petite eut griffonné son nom au bas de sa touchante lettre au Petit-
Jésus, il se leva, marcha de long en large durant quelques instants pour se
remettre; puis, le dos tourné, il s’arrêta devant la fenêtre de son cabinet, le regard
plongé dans l’azur éclatant du beau ciel de décembre; et la maman qui entrait -
tendrement aimée, elle aussi -l’entendit murmurer:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 11:05

-Pourvu que le bon Dieu ne nous l’enlève pas!...
Le soir arrivé, la naïve missive, soigneusement adressée, reposait dans le
petit soulier glissé derrière les chenêts; et Jeannette, comme la veille, après avoir
fait sa prière, s’endormait doucement dans ses dentelles blanches pour rêver du Petit-
Jésus, des anges et du paradis.

Non loin de là, dans un autre logis, bien humble et bien dénudé, dès les
premières lueurs de l’aurore, une petite pauvresse -qui accompagnait
quelquefois sa mère lorsque celle-ci apportait du linge chez les parents de Jeannette -la
petite Rosina, si chaudement recommandée dans la lettre au Petit-Jésus, avait une
grande surprise et une grande joie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 11:05

Elle apportait, toute rayonnante, au lit de sa mère une poupée rose et blonde
en grande toilette.

Ses vieux souliers tout éculés avaient disparu pour faire place dans le coin de
la cheminée à de chaudes et élégantes bottines toutes neuves, au fond de
chacune desquelles reluisait une pièce d’or.
Inutile de dire que, sur recommandation toute spéciale de la mère, la première
visite de l’enfant fut pour Jeannette.

-Moi, fit celle-ci, je n’ai pas eu de poupée, ni de bottines neuves, ni de
pièces d’or, mais j’ai eu plus que tout cela. Le Petit-Jésus m’a donné son portrait,
tiens!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 11:05

Et elle courut chercher une jolie chromolithographie très brillamment
festonnée d’arabesques dorées, représentant l’Enfant divin dans sa crèche, et
portant au dos ces mots écrits en ronde superbe :
« À ma chère Jeannette, avec les compliments du Petit-Jésus. »
-Ça vient de lui?
-Oui, je l’ai trouvé dans mon soulier.
-Oh! qu’il est beau! fit Rosina enthousiasmée.
-N’est-ce pas, qu’il est beau! appuya Jeannette.
-Et comme il écrit bien!
-Oui, il écrit comme Marius.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 11:05


Par parenthèse, Marius était le valet de chambre, un brave garçon au talent
calligraphique de qui le papa avait souvent recours, quand il avait quelque
écriture soignée à faire exécuter.
Non, Jeannette n’eut pas d’autres cadeaux de Noël, cette année-là; mais elle ne
perdit rien pour attendre, car le papa et la maman prirent royalement leur
revanche
au jour des étrennes...
Jeannette a maintenant dix-neuf ans. C’est une belle grande brunette qui a fait
son début dans le monde au dernier bal de la Sainte-Catherine, et qui chérit
toujours son père comme autrefois.
Tout dernièrement, elle ouvrait un gracieux coffret en présence d’une de ses
amies.
-Tiens, lui dit-elle, voici une image que je conserve depuis l’âge de quatre
ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver   Mer 12 Juin - 11:06


-Vraiment! oh, le bel Enfant-Jésus!
-N’est-ce pas?
-Pourquoi n’exposes-tu pas ce petit bijou avec tes autres bibelots?
-Ah! c’est que... vois-tu... répondit la jeune fille en hésitant, je ne sais
pas pourquoi, mais chaque fois que père le regarde, on dirait que ça lui donne
envie de
pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Tempête D’Hiver
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Noël Au Canada.Le Loup-Qarou
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) La Hère
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Mémoires intimes Chapitre XIII
» Louis-Honoré Fréchette (1839-1908) Le Printemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PLUME DE POÉSIES :: POÈTES & POÉSIES INTERNATIONALES :: POÈMES FRANCAIS-
Sauter vers: